in

Les usagers de la route Ebolowa-Kribi en passant par Akom 2 dans le Sud se soulèvent pour promesses non tenues par l’élite politique du coin

Akom

Ils revendiquent le bitumage de la route et l’électrification de la zone, a appris Lebledparle.com.

Akom
Les habitans en colère (c) Droits réservés

Les usagers de la route Ebolowa-Kribi en passant par Akom 2, en grève.

Ils ont bloqué depuis cette matinée du 28 septembre 2021, le pont de la Mvila, situé à une dizaine de kilomètres d’Ebolowa, apprend-on de David Eboutou.

En substances les indignés exigent la construction de ce tronçon et l’électrification de leur localité, une promesse qui selon nos informations, aurait été faite lors des récentes échéances électorales dans le pays.

Malgré la descente du Gouverneur et des Forces de maintien de l’ordre sur les lieux, ces populations ont continué leur manifestation.

Comme ces villageois, les habitants de Sangmélima ne se sont pas tus à l’occasion de l’élection en vue du renouvellement des bureaux des organes de base du Rdpc. Ils ont dit être « fatigués de l’instrumentalisation ».

Les populations de la ville dénoncent que les élites ne soient visibles que lors des élections, « pour venir diviser » la ville.

Il faut dire que nombreux sont les politiciens dont le trait caractéristique est la démagogie. Ils promettent ciel et terre aux électeurs mais une fois qu’ils ont bénéficié de leur confiance, ils fondent dans la nature pour attendre une prochaine échéance au cours de laquelle ils changeront de discours et on comprend dès lors le « plus ça change, plus c’est la même chose » de Jean Paul Sartre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

JC Nyamsi

Election à la Fecafoot : La vision et la profession de foi du candidat Jean Crépin Nyamsi

abala

Vente des médicaments de la rue : L’Ordre des pharmaciens appelle à la répression