in

Le Groupement inter patronal du Cameroun asphyxié par le coronavirus

celestin

Dans un communiqué de presse, le Groupement Inter patronal du Cameroun (Gicam), appelle le gouvernement à prendre en urgence des mesures draconiennes à la hauteur des enjeux de la crise sanitaire actuelle.


celestin
Célestin Tawamba (c) Droits réservés

 

Le Gicam redoute une crise économe. C’est dans cette optique qu’il a, dans son communiqué publié le 26 avril 2020, attiré l’attention des pouvoirs publics sur les répercussions que pourrait engendrer le Covid-19 au Cameroun. Des retentissements provoqués par les mesures de restrictions instaurés par l’État pour limiter la propension du coronavirus.

D’après les chiffres publiés par le GICAM qui dit comprendre les mesures officielles contre le covid-19, 92 % des unités de production des entreprises sont négativement impactées, 52 % le sont « sévèrement », 43 % ont fait des mises en chômage, 53 % disent ne plus être à mesure de tenir pour 03 mois si des soutiens ne sont pas apportés.

Notons également que dans une enquête proposée dans les colonnes du quotidien Le Jour dans son édition du 27 avril 2020, l’on apprenait que « 87 % des entreprises mettent leurs employés au chômage technique, et 53 % ne tiendraient pas plus de 3 mois » si la maladie perdure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Un incendie dans une boulangerie Saker à Douala

    1330940013845

    La police arrête des leaders syndicaux à Yaoundé