in ,

La vive colère du Directeur général des impôts contre les pontes du régimes qui détournent les projets de l’Etat (Vidéo)

La vidéo de l’indignation du nouveau DGI Roger Athanase Meyong Abath au micro de Vision 4, est devenue virale sur la toile.

DGI
Le DGI Meyong Abath (c) DR

Le DG des impôts très remonté contre « certains » pontes du régime qui bafouent tous les projets de développement en lieu et place pour leurs propres intérêts. La vidéo de son discours musclée après la session budgétaire de novembre 2024 au Parlement, a suscité un tollé sur les réseaux sociaux.

Roger Athanase Meyong Abath est le Directeur général du Budget depuis octobre 2023. Il a remplacé Modeste Mopa, détaché au FMI. Né le 22 août 1968 dans l’arrondissement de Nguelemedouka, Département du Haut Nyong dans la Région de l’Est du Cameroun, Roger Athanase Meyong Abath est Inspecteur Principal des Impôts diplômé de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (Enam). Il est également titulaire de plusieurs diplômes notamment d’un doctorat PHD en Finances publiques et Fiscalité de l’Université Paris-Dauphine en France, et d’un Master Spécialisé en Administration des Mines à l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris en France.

Pour approfondir :   Jean Michel Nitcheu : « Le MRC est dans une posture qui le rapproche le plus de ce que le peuple de l'opposition souhaite »

La session budgétaire 2024

Après plus de 30 jours de retard, conformément à la règlementation qui lui impose de déposer à l’Assemblée nationale le projet de loi de finances de l’État 15 jours avant l’ouverture de la session budgétaire (elle a démarré le 10 novembre 2023), le gouvernement a finalement déposé à l’Assemblée nationale, le 30 novembre, le projet de loi de finances 2024 de l’État du Cameroun. Selon le projet que se prépare à défendre le ministre des Finances devant les députés, pour l’année 2024, le gouvernement propose une enveloppe budgétaire équilibrée en recettes et dépenses à 6 740,1 milliards de FCFA, en hausse de 13,2 milliards de FCFA (0,2%) par rapport à l’exercice 2023. Sur cette enveloppe, 6 679,5 milliards de FCFA représentent le budget général, qui est en hausse de 37 milliards de FCFA (+0,6%) sur un an, tandis que le budget des comptes d’affectation spéciale, réduit de 23,8 milliards (-28,2%) par rapport à 2023, se chiffre quant à lui à 60,6 milliards de FCFA. Le DGI milite donc pour un usage conforme de ce budget.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

influenceurs web

Cameroun : Le gouvernement veut taxer les influenceurs sur les réseaux sociaux

Nyamsi Jean Crepin

Jean Crépin Nyamsi répond à Jean Bruno Tagne : « L’arnaque est d’avoir accepté être directeur de campagne de Samuel Eto’o »