in

La revue de presse camerounaise du lundi 17 juillet 2023

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à la revue de presse, édition de ce 17 juillet 2023. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir des informations parues dans les kiosques ce matin au Cameroun.

Les revue de presse

Au pas de course, nous commençons avec le journal Repères qui présente le Pipeline Tchad – Cameroun ce matin comme étant « la grande mue ». Selon le trihebdomadaire, le conseil d’administration de la Cameroon Oil transportation Company tenu le 4 juillet 2023 à Douala a accouché des résolutions importantes notamment, la nomination du Camerounais Harouna Bako au poste de Directeur général ; l’augmentation de 20 % de la participation du Cameroun dans le capital. Par ailleurs, informe le journal, on note la réintégration des personnels licenciés par l’ancienne équipe managériale ; ainsi que le renforcement de la coopération économique et la consolidation des relations diplomatiques entre le Cameroun et le Tchad.

On poursuit avec un autre trihebdomadaire, Le Soir  qui nous parle de l’acte 3 de la Mutuelle d’assistance et de solidarité. Le récit de ce confrère disponible en kiosque ce matin, fait étant d’un succès retentissant, de cette évènement qui s’est déroulé au Palais polyvalent des sports de Yaoundé, organisé par la Renaprov Finance S.A. en présence des milliers de mutualistes autour d’un outil de développement, la solidarité africaine, dans une ambiance festive. L’occasion a permis à Emmanuel Noël Bissaï, PCA de Renaprov Finance S.A., de réaffirmer son engagement pour le développement de l’Afrique.

L’hebdomadaire Meyomessala s’est intéressé ce matin aux Parlements africains du Commonwealth, et nous annonce que Paul Biya accueille les présidents des différentes chambres à Yaoundé. Jusqu’au 22 juillet 2023, lit-on, Yaoundé abrite les travaux de la 18e conférence des chefs de chambre de 21 États du continent sous le thème : « Parlements africains et agenda 2063 ». D’après le journal, « les contours de cette grande victoire diplomatique du chef de l’État ont été présentés le 14 juillet dernier à Yaoundé par l’honorable Mary Muyali Boya épouse Meboka, vice-président de l’Assemblée nationale ».

Afriland First Bank a honoré le 11 juillet dernier, le 7e et dernier remboursement sur son emprunt obligataire dénommé AFB 6 % 2016-2023, à travers la mise en paiement de 3,180 milliards de FCFA, dont 3 milliards pour l’amortissement du capital et 180 millions de FCFA représentant les intérêts. Suivant EcoMatin qui en parle ce matin, cette mise en paiement clôture ainsi le remboursement de l’emprunt réalisé en 2016 par la banque camerounaise sur le marché financier de la Cemac, pour un montant de 15 milliards de FCFA sur 7 ans. « Il s’agissait d’un emprunt privé et donc qui a été effectué par dérogation aux règles relatives à l’appel public à l’épargne », précise le journal en kiosque.

L’Indépendant titre en grande Une ce matin : « Batailles successorales : la guerre de sous-chefs ». Rappelant le brillant ouvrage de Patrice Duhamel et Jacques Santamaria, « Les flingueurs », notre confrère renseigne qu’Oswald Baboké actuel directeur adjoint du Cabinet civil de la présidence de la République et proche collaborateur du chef de l’État, démonte tous les ressorts et les méthodes de ces francs-tireurs. Tueurs à gages instrumentalisés et stipendiés par les tenants de la superstructure politique, ils transposent sur la place publique les batailles et autres rivalités qui font rage au cœur du système.

Pour approfondir :   La Fecafoot condamnée à payer plus de 200 millions à un ancien Lion indomptable

Econews en kiosque ce matin nous fait savoir que l’Etat recherche 48,2 milliards de FCFA pour financer le plan de restructuration de la Cicam. Le scénario de la restructuration par l’État de la Cotonnière industrielle du Cameroun (Cicam) vient d’être présenté à Douala par le Bureau de mise à niveau des entreprises (BMN). À en croire le journal, plusieurs options sont proposées notamment, le redressement, la privatisation d’une partie des activités et le maintien des activités de la Cicam dans le portefeuille de l’État. Quelle est l’option à même de relever le cash-flow de l’entreprise ? Le décryptage de la situation est à lire en page 3.

Le quotidien L’Info à Chaud est en kiosque. Le journal nous apprend que qu’après son exclusion du MRC, Michelle Ndocki lancera le MBC, le Mouvement des bâtisseurs du Cameroun. Une formation politique qui aura une vision dans laquelle les Camerounais se reconnaitront. « Nous devons rassembler nos efforts pour les prochaines échéances municipales et législatives », a expliqué l’ex-présidente des femmes du MRC sur les antennes de Canal 2 International dans une interview exclusive.

La Voix Du Centre, s’intéresse au décès de Samy Lenwr et titre à sa Une, « sur les traces des assassins de Samy Lenwr ». Selon le journal, alors qu’une supposée vidéo de l’accident fait la ronde des réseaux sociaux plusieurs zones d’ombres sur les péripéties du décès rocambolesque du Web comédien laissent penser à une mort suspecte.

« Hadj 2023 : les pèlerins disent merci à Paul Biya ». C’est le principal titre à lire dans les colonnes du quotidien InfoMatin. Par ce titre, le journal explique que les fidèles musulmans chargent le ministre de l’administration territoriale de transmettre leur gratitude au chef de l’État, pour sa constante sollicitude. Paul Atanga Nji, par ailleurs, président de la Commission nationale du Hadj, annonce dans un communiqué le 13 juillet, la fin de leur séjour à la Mecque.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du vendredi 24 septembre 2021

L’exclusion du Dr Fridolin Nké à l’Université de Yaoundé 1, en cours de téléchargement. D’après le journal La Météo, le tristement célèbre enseignant de philosophie est en passe d’être emporté par la campagne d’assainissement du fichier des ressources humaines, initiée par le recteur, Maurice Aurélien Sosso. Selon le journal, ses jours sont comptés au sein de cette université.

Drogue en milieu scolaire, les gouverneurs en alerte. Le quotidien national Cameroon Tribune fait constater que la montée du grand banditisme et le trafic des stupéfiants à l’école, à l’origine de nombreux incidents, seront au centre de la première conférence semestrielle qui s’ouvre ce matin à l’hôtel de ville de Yaoundé.

Parlons à présent du massif forestier d’Ebo. Le journal Mutations dont nous avons obtenu copie ce matin nous apprend que le ministre camerounais des Forêts et de la Faune vient d’octroyer un certificat d’assiette annuelle de coupe à l’entreprise Sextransbois, déjà bénéficiaire d’une concession forestière en convention provisoire. Mais pour la société civile, le processus d’octroi de ce certificat qui concerne une zone du massif forestier d’Ebo, situé à cheval entre les régions du Centre et du littoral, ne s’est pas déroulée comme le veulent la législation et la règlementation forestières, en vigueur au Cameroun. Une décision qui constitue une menace sur les droits des communautés Banen qui ont toujours revendiqué un retour sur leurs terres ancestrales, ainsi que sur la biodiversité de cette forêt.

Sortons avec cette double mort du patron du Social Democratic Front dans Nord-ouest. En effet, le journal de Carole Tamba, Le Drapeau indique ce matin la résidence de ce dernier a été  incendiée. Dans le détail, l’on apprend qu’une partie de la résidence du président du Social democratic front (SDF), John Fru Ndi, a été ravagée par les flammes dans la nuit du 13 au 14 juillet 2023 à Baba 2. D’après plusieurs sources, cet acte inadmissible et inacceptable porte la marque des séparatistes…

C’est ici que prend fin cette revue de la presse ce matin, chers abonnés. Merci d’avoir répondu présent à ce rendez-vous. Prenons rendez-vous mardi pour une nouvelle édition de la revue de la presse.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Samuel Etoo Fils pic

« Le football ne sera plus jamais le même, le chantage n’a plus sa place » : la réponse cinglante de Samuel Eto’o à Njalla Quan et ses détracteurs

Andre Onana p

Andre Onana : Ce qu’il gagne en rejoignant Manchester United