in

La revue de presse camerounaise du jeudi 30 novembre 2023

Très chers abonnés, bonjour et merci de recevoir une fois de plus chez vous ce matin, cette newsletter qui concentre l’essentiel de l’actualité aussi bien sur le plan national et qu’international ! Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, le décryptage des informations telles que parues dans la presse classique et digitale.

La presse

Actualité politique

– Révolution Parlementaire : Le sénat écrit l’histoire. Le Senat représentant les collectivités territoriales décentralisées, est en session depuis le 10 novembre 2023. Selon Politics Hebdo, plusieurs projets de loi ont été déposés : le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier les statuts relatifs au Fonds Monétaire Africain. Celui relatif au Code minier. Celui relatif à l’accord de Coopération Militaire entre le Cameroun et la Russie. Les détails sont à retrouver en page 3 du journal.

  • Actualité économique

– L’Economie Business Awards : Les Lauréats sont connus. Dans sa publication de ce matin, le journal L’Économie nous apprend qu’une dizaine d’entreprises a été primée le 29 novembre dernier dans le cadre de la deuxième édition de cette cérémonie de récompense, organisée par L’Economie Madia Group. Cette célébration comme la première, a honoré les entreprises et des personnalités pour leur engagement et leur contribution au dynamisme de l’économie camerounaise, apprend-on.

Centre des urgences de Yaoundé (Cury) : L’extension coûte 8,5 milliards Fcfa. Un protocole d’accord crucial signé mardi dernier entre le ministre de l’Économie et le directeur pays de l’Agence coréenne de coopération internationale (Koica). À en croire EcoNews qui en parle, cette convention ouvre la voie à un don substantiel de 8,5 milliards FCFA de la Corée du Sud. « Ce financement vise à améliorer de manière significative l’accueil et la qualité des soins d’urgence à Yaoundé, tout en favorisant la formation des spécialistes en médecine d’urgence », peut-on lire.

Yaoundé et environs : Des stocks disponibles et suffisants de supercarburant. A l’instar des autres produits pétroliers raffinés, le constat a été fait, ce 29 novembre, par des équipes du ministère du Commerce, lors d’une descente dans plusieurs stations-services et au dépôt Scdp Nsam. Approché, le chef des dépôts adjoint, Gabriel Eteki Ebokolo, fait également savoir que c’est un attelage logistique défectueux qui est à l’origine des perturbations observées dans la chaîne d’approvisionnement ces derniers temps. Et assure que la pièce remplacée, la situation est de retour à la normale. C’est une information à lire dans les colonnes d’InfoMatin de ce matin.

  • Actualité sociale
Pour approfondir :   Cameroun : Vers une hausse de prix des denrées de première nécessité

– NOSO, BOKO HARAM : L’adieu aux armes. Par ce titre, le journal Mutations dresse le bilan du comité à la démobilisation et à la réinsertion des combattants de guerre dans les régions en crise du pays. D’après ce confrère, cinq ans après la création du comité dédié, « l’expérience camerounaise en matière de désarmement, démobilisation et réintégration des ex- combattants recueille des résultats probants ». Fai Yengo Francis et son équipe entendent aller bien plus loin, rassure Mutations.

Guerre au Noso – expansion – Ouest : Le deal… Déclenchée en 2017, cette crise prend des proportions inquiétantes. Elle s’étend désormais dans la Région de l’Ouest. Au vu de la recrudescence des attaques revendiquées dans plusieurs localités des Grassfields, y aurait-il des raisons de croire derniers que ces bénéficient du soutien de certains membres de l’establishment qui espèrent profiter des négociations avec le pou- voir ? L’élite de l’Ouest aurait-elle signé à son tour, un pacte avec l’ennemi ? Le poing de Le Point du jeudi, à lire.

  • Actualité nationale sur le digital

– Commerce extérieur : l’Algérie, la France, la Belgique et le Portugal se disputent le café camerounais. Sur le marché international, le Cameroun est un petit poucet en matière de production et de commercialisation du café. Mais, bien que classée 54e mondial en termes de volume de ventes, avec une part de marché qui a culminé à seulement 0,1% au cours de la période 2018-2022, la cerise camerounaise est très prisée dans certains pays. Il s’agit notamment de l’Algérie, de la France, de la Belgique et du Portugal.  (investiraucameroun.com).

Pour approfondir :   Cameroun : Le Ministre des transports lève la suspension de trois agences de voyages

Coopération militaire : pourquoi le Cameroun a conclu un accord avec la Russie, en pleine guerre contre l’Ukraine. Lors de son passage devant les membres de la commission de défense de l’Assemblée nationale, le 24 novembre dernier à Yaoundé, le ministre délégué à la présidence de la République en charge de la Défense (Mindef) a dévoilé l’intérêt pour le Cameroun de signer un accord de coopération militaire avec la Fédération de Russie, malgré la désapprobation de certains partenaires. Pour le Mindef Joseph Beti Assomo, la Russie est un acteur incontournable de la sécurité internationale. (stopblablacam.com)

– Brice Clotaire Oligui Nguema va rencontrer Paul Biya. Le général Brice Clotaire Oligui Nguema, tombeur d’Ali Bongo Ondimba le 30 août et président de la transition gabonaise depuis le 4 septembre, poursuit son travail de diplomatie auprès des chefs d’État de la région. Après avoir rencontré Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Denis Sassou Nguesso, Paul Kagame et Félix Tshisekedi, le voilà qui s’apprête à rendre visite au Camerounais Paul Biya. (jeuneafrique.com)

– Enko Capital réalise une sortie stratégique avec la vente de Netis Holding. Enko Capital Managers (ECM), l’entité de gestion du Fonds de Private Equity Enko Africa (EAPEF), a annoncé une étape importante avec la sortie réussie de son investissement dans Netis Holding. Netis, un fournisseur de services de réseau de télécommunications de premier plan en Afrique subsaharienne, a été acquis par un consortium dirigé par Amethis, AfricInvest (financialafrik.com)

C’est ici que prend fin cette revue de la presse nationale et internationale ce matin. Merci de l’avoir parcourue. À demain pour une nouvelle édition.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eneo Cameroun

Les enjeux économiques derrière la renationalisation d’Eneo sont connus

Eric Lingo

[Opinion] La politique camerounaise – Round-up en 10 points à l’orée des élections à venir