in ,

La réponse cinglante de Samuel Eto’o à un député qui a remis en question sa volonté de démissionner

L’annonce de la démission de Samuel Eto’o rejetée par le Comex de la Fecafoot, a été perçue comme un coup de bluff par un élu du Parlement camerounais.

Eto Samuel
Samuel Eto'o (c) Droits réservés

Ce matin, 6 février 2024, Samuel Eto’o a répondu au députe de la nation  Aboubakar Karim au sujet de sa volonté de démissionner de la Fecafoot. Alors que l’élu parlementaire a remis en question sa réelle volonté de quitter ses fonctions, le quadruple Ballon d’Or africain a rappelé à l’homme politique sa quête permanente de l’excellente.  « M. Aboubakar Ibrahim, monsieur le député, s’il vous plaît. La médiocrité est d’abord et avant tout un trait de caractère. Le fait de se contenter personnellement de donner moins que le meilleur de soi-même, une résignation individuelle mêlée de léthargie qui pousse à dire : Je trouve que ce qui est assez bon. La médiocrité ne tarde pas à se métastaser dans la société, mettant la nation en péril. Je vous comprends monsieur le député» , a écrit Samuel Eto’o.

Pour approfondir :   CAF : Issa Hayatou "Peut-être je serai candidat ", l'interview

Une varie-fausse démission ? 

Le 05 février 2024, un communiqué du SG de la Fecafoot annonce que Samuel Eto’o a déposé auprès du Comex, une lettre de démission. Selon le même document, les membres du Comité exécutif ont rejeté cette demande de l’ancien capitaine des Lions indomptables au terme d’une réunion tenue ce lundi au Hilton Hôtel à Yaoundé. L’information est accueillie diversement au sein de l’opinion public. A en croire beaucoup de Camerounais à l’instar du député Ibrahim, Samuel Eto’o n’a jamais réellement souhaité démissionner.

Pour approfondir :   JO Tokyo 2021 : Battue dès son entrée au tournoi, Hortence Mballa Atangana accuse son entraineur et la Fecajudo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eto Demis

Fecafoot : La vraie-fausse démission de Samuel Eto’o embrase la toile

¨Pla Etoo

« Nul n’est prophète chez soi » : quand Anthony Pla prend la défense de Samuel Eto’o après sa volonté de démissionner