in

La CRTV va former les journalistes de la télévision publique gabonaise

CRTV cameroon info p

Pour définir les jeux et enjeux de ce projet, la directrice générale adjointe de Gabon Télévisions, Mireille Dirat a été reçue en audience le 24 novembre par le directeur général de la Cameroon Radio Television (CRTV), Charles Ndongo.

CRTV cameroon info p
Charles Ndongo et Mireille Drat (c) Droits réservés

Gabon Télévisions a dépêché à Yaoundé, sa directrice générale adjointe pour entamer les pourparlers avec la télévision nationale camerounaise.  Dans son édition du journal de 13 heures de le 25 novembre, la radio publique nationale rapporte que Mireille Dirat a été reçue en audience le 24 novembre par son directeur général Charle Ndongo.

Le groupe Gabon Télévision aimerait que l’Office de radiodiffusion Télévision publique du Cameroun forme ses reporters dans le cadre d’une coopération qui verrait les deux chaînes nationales échanger leurs contenus respectifs.

 « C’est un rêve que je réalise. Un double rêve parce que, au nom du directeur général, nous rêvions de tout ce qui vient d’être dit au cours cet échange. C’est-à-dire envisager un partenariat entre la CRTV et le Groupe Gabon Télévisions et de voir que ce qui avait été amorcé est en train de se matérialiser. Je pense que les deux peuples vont être très heureux. Et partant la sous-région. Parce que ça va permettre de mettre en évidence tout ce qui se passe de part et d’autre », s’est émue Mireille Dirat sur les ondes de la CRTV-Radio.      

Le Groupe Gabon Télévisions possède une chaîne généraliste nommée Gabon Première et une chaîne thématique qui s’appelle Gabon Culture. Son ancêtre, la RTG, voit le jour en 1963.

Le site gabon4you raconte que ses premières émissions débutent au soir du 9 mai 1963 à 21 heures 30. À cette époque-là, le Gabon est parmi les premiers pays en Afrique noire francophone à avoir une chaine de télévision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Problématique de la délivrance des diplômes aux étudiants Congolais au Cameroun

    Assembl

    Crise anglophone : Les députés appellent à considérer les hommes armés comme des « terroristes »