in

L’ambassadeur de Guinée équatoriale au Cameroun s’explique sur l’interpellations des Camerounais

L’ambassadeur de Guinée équatoriale au Cameroun s’explique sur l’interpellations des Camerounais

Le diplomate soutient que loin pour son pays la Guinée équatoriale d’infliger de mauvais traitements aux Camerounais y résidant, il veut plutôt régulariser leur situation.

L’ambassadeur de Guinée équatoriale au Cameroun s’explique sur l’interpellations des Camerounais
 Armando Kote Echuaca en audience (c) Droits réservés

Dans un communiqué rendu public le 3 novembre 2021, l’ambassadeur du Cameroun en Guinée équatoriale, Désiré Jean Claude Menguele informait que de nombreux Camerounais et de ressortissants d’autres pays avaient été interpellés et détenus au Complexe multisports de Malabo. Deux jours avant, certains avaient d’abord été gardés à vue dans un stade à Bata et dans les postes de police, indiquait la même source.

Vu la situation, l’opinion a conclu que les Camerounais étaient victimes d’abus au pays d’Obiang Nguema Mbasogo. Pourtant, à en croire Armando Kote Echuaca, « Il y a trop de manipulations dans les réseaux sociaux. Je me suis dépêché d’expliquer au ministre ce qu’il en est réellement », dénonce-t-il dans un communiqué en date du 10 novembre dernier.

Pour le diplomate, « Le gouvernement de la Guinée équatoriale a émis un communiqué officiel en expliquant pourquoi on exige la régularisation de la situation des étrangers. Il y en a qui vivent sans papiers et sont par conséquent des clandestins. La Guinée équatoriale a pris des mesures pour essayer de régulariser cette situation », pouvait-on y lire.

Quoi qu’il en soit, les Camerounais, il faut le déplorer, ont souvent été sujets à des discriminations dans ce pays voisin frontalier au Cameroun, par ailleurs membre de la Cemac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Boko Haram fait quatre morts à l’Extrême-Nord

    Boko Haram fait quatre morts à l’Extrême-Nord

      Crise anglophone : Au moins cinq soldats tués dans une attaque séparatiste à Matazem au Nord-Ouest

      Crise anglophone : Au moins cinq soldats tués dans une attaque séparatiste à Matazem au Nord-Ouest