in

Joseph Dion Ngute : «Dans à peu près un mois, nous aurons le CHAN. Je suis très content »

jNgute Chan

Le Chef du gouvernement a exprimé son satisfecit après avoir visité hier 10 décembre 2020 à Yaoundé, l’état des infrastructures devant servir pour l’organisation du CHAN 2021 au Cameroun.


jNgute Chan
Joseph Dion Ngute (c) Droits réservés

Le Cameroun tient son CHAN par le bon bout. Le discours de Joseph Dion Ngute qui a procédé jeudi dernier aux visites des infrastructures des stades et autres infrastructures qui seront sollicitées pour l’organisation de cette compétition en dit long. « Dans à peu près un mois, nous aurons le CHAN. Je suis très content de ce que j’ai pu voir, malgré quelques détails qui restent à achever », a réagi le Premier ministre au micro de la CRTV.

«Je crois, a-t-il poursuivi, que les Camerounais de tous les bords doivent être fiers de ce que le pays a pu accomplir sous le Président Paul Biya. Les stades que j’ai vus sont les mêmes qu’on peut voir dans les grandes villes à travers le monde. C’est-à-dire une infrastructure moderne, solide, qui sera là pendant au moins 100 ans, pour les générations à venir. Nous pouvons désormais abriter même la Coupe du Monde.»

Les Camerounais massivement conviés

M. Dion Ngute a par ailleurs lancé un appel à la mobilisation populaire des Camerounais pour ce championnat d’Afrique des nations prévu du 16 janvier au 7 février 2020. «J’en profite pour exhorter les Camerounais à venir massivement au stade. Ça sera un mois de plaisir pour nous, nous savons que nous sommes en train de sortir de COVID. Ça sera une occasion de joie pour tous les Camerounais après une année assez difficile», a-t-il ajouté. La CAF dans un communiqué rendue publique ce jour, a également confirmé que le pays des Lions indomptables est fin prêt pour le coup d’envoi du CHAN dans 5 semaines.

Pour approfondir :   Bernard Tchoutang : «Ce n’est pas le rôle de l’armée camerounaise d’accompagner Eto’o partout»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CaptureNjitap

Njitap, ami de Webo fait des révélations inédites sur l’incident raciste dont ce dernier a été victime

Kamto Kontchou

Augustin Kontchou Kouomegni : «Je suis très surpris que Kamto m’appelle collègue. C’est moi qui l’ai fabriqué. Je suis son maître»