in

Jean Robert Wafo : « Il faut développer à l’échelle du pays la notion de citoyenneté résidentielle »

La proposition a été par l’ancien militant du Social Democratic Front (SDF), sur son compte Facebook, le mardi 18 avril 2023, comme l’a noté Lebledparle.com.

Jean Robert Wafo

Cette proposition intervient après la sortie de Claude Abé sur Vision 4, dans Club d’élites, le dimanche 16 avril 2023. Pour le sociologue, pour résoudre la question foncière, il faut d’abord que chacun rentre chez soi. Dans une précédente publication, Jean Robert Wafo, ancien militant du SDF, pense que ne choisit pas où naitre au Cameroun et qu’il faut bannir le tribalisme. « Faut pas confondre la tribalité (aimer sa tribu) au tribalisme (détester ou haïr celles des autres). On ne choisit pas de naître quelque part. On ne choisit pas l’origine de ses géniteurs. Le tribalisme est par conséquent ridicule et à bannir », écrit l’homme politique.

Lebledparle.com vous propose l’intégralité du texte

Construire la citoyenneté résidentielle pour définitivement éviter de jeter un jerrican d’essence sur le feu tribaliste qui couve.

Les seuls autochtones au Cameroun sont les pygmées et les Bororos. Aucune autre ethnie ou communauté n’est autochtone au Cameroun.

Les villes de Douala et de Yaoundé ont été désignées respectivement capitale économique (centre national de production des richesses) et capitale politique (centre national de production des services) par les pères fondateurs de la République du Cameroun. Ceux-ci auraient pu désigner Mouanko, Limbe ou Kribi comme capitale économique et Bafia, Buea ou Garoua comme capitale politique que ces villes allaient connaître le même boom démographique que Douala et Yaoundé.

Pour approfondir :   Cameroun : Un militant du PURS claque la porte au parti au motif des « intérêts personnels et égoïstes »

Il faut donc développer dans les grandes villes du pays et même à l’échelle du pays la notion de citoyenneté résidentielle.

Le PM anglais (Rishi Surak fils d’immigrés d’origine indienne), le maire de Londres (Sadik Khan d’origine pakistanaise), le maire de Paris (Anne Hidalgo d’origine espagnole), les présidents des USA Kennedy (d’origine irlandaise), Obama (d’origine kenyane) et Biden (d’origine irlandaise), pour ne citer que ces personnalités, ne sont pas des autochtones de leurs villes ou pays. Leurs concitoyens ont compris que la seule chose qui compte dans le choix des gouvernants issus du suffrage universel c’est la capacité à mieux défendre les intérêts de leurs villes ou pays. Tout en tenant compte des spécificités culturelles inhérentes à chaque peuple. Que fera-t-on des enfants issus de la mixité culturelle si chacun « doit rentrer chez lui »? Ceux-ci iront où ? Du côté de leur père, de leur mère, du grand-parent ou de l’arrière-grand-parent paternel, du grand-parent ou de l’arrière-grand-parent maternel? À ce rythme, le Cameroun se videra de tous ses enfants. Seuls les pygmées et les Bororos resteront dans ce pays. Il faut stopper très rapidement cette stupidité qui ne rendra jamais service aux concepteurs de cette fumisterie, encore moins à leurs enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants dont la plupart seront issus de la mixité culturelle. Ces entrepreneurs du chaos rendront compte devant l’Histoire.

Pour approfondir :   Discours et comportements haineux : Jean Nkuete, dénonce des manœuvres liées à 2025

Il faut éviter de jouer avec un jerrican d’essence sur le feu qui couve et que les entrepreneurs identitaires veulent à tout  prix allumer dans la perspective du Grand Soir.

Jean Robert WAFO

Homme politique


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Epalle Cameroun

Après Wébo et Meyong Ze, un autre ancien Lion indomptable décroche un poste de coach en Europe

Ze Nguele Niat

Sénat : Marcel Niat Njifenji réélu président