in

Jean Pierre Bekolo : « Macron ne respecte pas l’Afrique noire »

Le Cinéaste et analyste des questions socio-politiques a fait cette déclaration sur son compte Facebook, le mardi 28 février 2023, comme l’a noté Lebledparle.com.

Emmanuel Macron 21 janvier 20

Emmanuel Macron a présenté hier, lundi 27 février, sa nouvelle politique pour l’Afrique. Le président français a tenu un discours, à l’Elysée, à la veille de son départ pour une tournée sur le continent. Un discours très général qui a mis l’accent sur un partenariat repensé que la France doit nouer avec le continent africain, dans divers secteurs : l’économie, la culture, le sport, mais aussi sur la question sécuritaire. Emmanuel Macron a surtout insisté sur la nécessité de ne plus voir l’Afrique comme le pré-carré de la France.

En réaction, Jean-Pierre Bekolo pense que Macron ne respecte pas l’Afrique noire, comme l’Afrique Magrébine. Il propose que nous devions exiger le respect, comme les Magrebins. « Si Macron peut se comporter de cette façon avec l’Afrique noire c’est qu’il ne nous respecte pas », écrit-il.

Lebledparle.com vous propose le texte intégral

Faites-Vous Respecter Comme Il Respecte Les Maghrebins!

Hier, Macron depuis Paris a présenté sa politique africaine avant d’entamer sa visite en Afrique centrale, seul territoire où la France n’a pas encore été invitée à partir. Outre le Mali, la Guinée et le Burkina Faso qui ont donné le ton en Afrique de l’Ouest, le Maghreb notamment avec le Maroc et l’Algérie, la dégradation est telle que le moindre mot déplacé de Macron aurait de graves conséquences pour la France. En effet, lors de son discours lorsque Macron a évoqué ces deux pays, il fallait voir la révérence, les mots étaient bien choisis, les noms du roi du Maroc, et du président  » algérien « , suivis de  » amitié « ,  » fraternelle « , il parlait des  » deux  » parties…. Avec l’Afrique noire, aucun nom de leader n’a été prononcé, en fait il a dit qu’il allait travailler avec la société civile, d’ailleurs au Cameroun il a préféré une fête chez Yannick Noah à un déjeuner chez Paul Biya. Comment Macron va-t-il travailler avec Achille Mbembe et la société civile pour défendre les intérêts français comme il le dit ? Changer les bases militaires françaises et faire des partenariats avec les armées africaines sans les dirigeants indeboulonnable? Comment Macron va-t-il affronter Wagner puisque c’est ce qu’il annonce quand il parle d’éviter de laisser le vide ? Le vide, c’est parler de l’Afrique sans parler de ses dirigeants omniprésents et omnipotents, passer des accords avec des  » dictateurs  » sans jamais citer leurs noms, profiter de la Françafrique en disant ne pas en etre  » nostalgique ». C’est Macron qui a installé le fils d’Idriss Deby au Tchad après une répression sanglante au cours de laquelle l’artiste Ray’s Kim et le militant des droits de l’homme Narcisse Oredje ont perdu la vie. Macron qui présente sa politique africaine avec sa délégation composée de jeunes noirs-français qui sont désormais ses petits soldats quand on sait quel sort est réservé à cette jeunesse noire en France avec la montée en puissance sous Macron de nouvelles figures du racisme comme Eric Zemmour à qui les médias français déroulent le tapis rouge. On va même jusqu’à les utiliser pour nous faire accepter, par identification, l’inacceptable. Après tout, ce sont nos « frères », en oubliant que ce sont des frères noirs instrumentalisés par l’homme blanc qui ont tué Sankara, Lumumba, Amilcar Cabral et tous les autres. Quand on sait qu’il fait les yeux doux au président algérien… pour du gaz et qu’en Afrique noire on ne parle pas des richesses convoitées et exploitées du Gabon, du Congo et de l’Angola dont la France a besoin, mais qu’au contraire, il va ouvrir des grands débats fumeux comme les questions du climat, de l’agriculture…. Quand Macron parle aux sub-sahariens, il parle de tout sauf de ce qu’il vient chercher, comme si on allait le croire tellement nous serions intellectuellement limités, d’autant plus qu’il s’est arrogé les services du plus intelligent d’entre-nous, Achille Mbembe. Le Macron qui ose parler du respect des droits des femmes aux africains noirs quand on sait que la France n’est pas un modèle, ne peut pas le faire avec les marocains encore moins avec les algériens musulmans. Si Macron peut se comporter de cette façon avec l’Afrique noire c’est qu’il ne nous respecte pas. Alors un message aux noirs d’Afrique, faites-vous respecter.

Pour approfondir :   Amougou Belinga mange-t-il toujours à la table de la ligne 94 ?

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ni John Fru Ndi sdf

[Tribune] SDF: Comment Fru Ndi et Cie se sont tirés une grosse balle sur la jambe…

Ni John Fru Ndi

Cabral Libii exprime son chagrin sur la situation qui se passe au SDF