in

Jean Claude Mbede : « La plainte contre Idrissou Mohamadou est une pure diversion »

Sur son compte Facebook, le journaliste a réagi à propos de la plainte de la Fecafoot, par l’entremise d’Emmanuel Maboang Kessack, personnel de la fédération.

Mohamadou Idrissou17

Maboang Kessack a décidé de porter plainte contre Mohamadou Idrissou à qui il reproche une cabale incendiaire contre la FECAFOOT dans les médias et sur les réseaux sociaux. Dans la plainte déposée le 14 décembre 2022 au Tribunal de Première Instance du Mfoundi, le mondialiste de l’épopée 90 accuse son cadet de propagation des rumeurs, notamment celle concernant le racket des joueurs en équipe nationale du Cameroun par les dirigeants de la FECAFOOT en prélude à la Coupe du monde « Qatar 2022 ».

« M. Idrissou portent violemment et grossièrement atteinte à l’honneur et à la probité des dirigeants de la FECAFOOT, alimente des rumeurs et noirci la considération que de nombreuses personnes portent et témoignent à l’institution garante du sport du Cameroun », peut-on lire dans la plainte adressée au procureur près ledit tribunal.

Jean Claude Mbede estime que c’est une distraction cette plainte au détriment des vrais problèmes à soulever, comme le cas André Onana qui reste toujours flou. « Le seul motif pour lequel la fecafoot aurait dû/pu porter plainte à Idrissou c’est sur sa sortie sur la prétendue corruption lors du match face à l’Algérie. Pour le reste il peut se défendre sans problème, car nous affirmons que des joueurs ont payé pour aller au Mondial. Ils sont au moins cinq à avoir payé ou partagé leurs primes pour y être. Maintenant, pourquoi ne pas porter plainte en Allemagne ou à Interpol. Le tribunal de Yaoundé n’est pas compétent pour juger un citoyen non résident au Cameroun pour des faits non commis au Cameroun.  Mais, pourquoi Samuel Eto’o laisse t’il le sale boulot à Mabouang Kessack alors que la plainte voudrait laver l’honneur de la fédération ? On est tellement habitués à lire le SG ou le président dans ces cas ci…. Enfin, pourquoi La fecafoot communique sur le commérage alors que nous attendons des explications claires sur l’exclusion abusive d’Onana, avec la bénédiction du ministre Mouelle Konbi pour permettre à son neveu Epassy de trouver un grand club ?  Nous attendons la vérité. Cette plainte est une pure diversion. La fecafoot communiquera et dira la vérité ou elle tombera », écrit-il.

Parlant de l’actuel patron du comité exécutif de la Fecafoot, le journaliste affirme qu’ « Il supplie pour qu’on dépose plus de recours au TAS pour ne pas annuler son élection illégale et soi-disant pour apaiser les tensions dans le football. Mais, il y a actuellement au moins 5 jeunes otages en prison sans jugement. Sur son financement ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Amadou Vamoulke proces

Jean Claude Mbede : « La condamnation de Monsieur Amadou Vamoulke est injuste»

SNI immeuble

[Tribune] Baudelaire Kemajou : « Il faut revoir la gouvernance de la SNI qui est inadaptée aux enjeux de l’heure »