in

Il torture et viole sa compagne la croyant «possédée»

Il torture et viole sa compagne la croyant «possédée»
Il viole sa mère agée de 55 ans

Un homme avoue aux forces de l’ordre qu’il était à l’origine de l’horrible agression de sa compagne dans la nuit du lundi 4 mai au mardi 5 mai à Toulouse.

 

Il torture et viole sa compagne la croyant «possédée»
illustration (c) Droits reservés

Découvert abandonné dans la cage d’escalier d’un immeuble situé près des quartiers Soupetard et Jolimont à Toulouse, le corps de la jeune femme d’une vingtaine d’années qui sera transferé à l’hôpital pour opération d’urgence (car son pronostic vital était engagé), a été découvert baignant dans son sang et présentant de nombreuses blessures vaginales.

En infligeant des actes incompréhensibles à sa victime, le jeune homme de 24 ans, grand consommateur de stupéfiants, déclare aux forces de l’ordre avoir cru qu’un “extraterrestre s’était emparé du corps” de sa conjointe et qu’il ne pouvait faire sortir ce dernier qu’en tuant sa bien-aimée.

L’individu a été mis en examen et incarcéré pour tentative d’homicide suivie de viol, actes de torture et de barbarie.

Malgré le silence de l’avocat du bourreau, Me Jocelyn Momasso-Momasso, le témoignage d’une amie du couple et propriétaire de l’appartement où résidait celui-ci semble confirmer les dires du jeune qui lui aurait demandé de l’aide pour mettre fin aux jours de sa dulcinée.

L’enquête qui suit son cours  sous la direction d’un juge d’instruction nous renseignera sur les événements ayant conduit à ce drame qui quoiqu’on dise dépasse tout entendement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Guillaume Soro accusé de « torture » et « assassinat »

    Guillaume Soro accusé de « torture » et « assassinat »

    Coronavirus, un président de club minimise les dons d’Eto’o : «On n’aide pas les joueurs avec deux kilos de riz, c’est de l’insulte»

    Coronavirus, un président de club minimise les dons d’Eto’o : «On n’aide pas les joueurs avec deux kilos de riz, c’est de l’insulte»