in

Hécatombe de Dschang : Hervé Emmanuel Nkom accuse la qualité des infrastructures

NkomRD

Pour Hervé Emmanuel Nkom, la tragédie survenue sur la route de Dschang le 27 janvier 2021 trouve ses causes dans la qualité des infrastructures que regorge le Cameroun.

NkomRD
Hervé Emmanuel Nkom (c) Droits réservés

Si le ministre des Transports Jean Ernest Massena Ngallè Bibèhè a pointé un doigt accusateur sur la conduite de la nuit à la suite du drame enregistré sur la route de Dschang près de Santchou dans la région de l’Ouest le 27 janvier dernier, Hervé Emmanuel Nkom estime plutôt que le mobile est autre.

 « Concernant le drame de Dschang, il faudrait élever le débat et arrêter de parler des douaniers qui accompagnaient le conducteur du véhicule transportant le carburant…Au-delà du nombre de personnes décédées dans cet accident, il faut examiner l’état des routes de notre pays, examiner l’état des transports…Il faut le dire, notre parc automobile est pourri…. Le débat est urgent », s’est exprimé le membre titulaire du comité central du RDPC sur ABK radio le 28 janvier 2021.

Le banquier de formation réagissait ainsi à la violente collision entre un bus de l’agence Menoua voyages et un camion transportant du carburant, qui s’est mue en un incendie impitoyable, décimant au passage 53 personnes et blessant 29 autres.

Malgré la position d’Hervé Emmanuel Nkom, il faut rappeler que commandant du groupement actif des douanes de l’Ouest a formulé une correspondance aux autorités douanières de la région pour les convier à une réunion de crise hier puis que « selon certains éléments d’enquête, le service de douane serait incriminé comme ayant été acteur indirect à ce malheureux et triste évènement », pouvait-on lire dans la lettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

survie cameroun de maurice kamto

Dieudonné Essomba : « Ce que Penda Ekoka et Kamto nous ont présenté n’a rien à voir avec un audit »

penda ekoka c

Penda Ekoka dénonce le document attribué au « Comité technique » de Survie Cameroun en circulation sur la toile