in

Grève des Avocats : Voici la réaction de Jean de Dieu Momo

Momo JDD 1

La grève des Avocats a effectivement commencé ce lundi 16 septembre 2019, le ministre délégué auprès du ministre de la justice, a tout fait pour obtenir l’annulation de la grève des avocats. Jusqu’ici c’est un Echec ! Lebledparle.com vous propose la réaction du Mindel Minjustice.


Momo JDD 1
Jean De Dieu Momo – capture photo

« De la confrontation stérile a la collaboration constructive : le groupe de travail barreau-minjustice-police judiciaire a été installé vendredi 13septembre 2019. Il a commencé ses travaux qui se poursuivront le vendredi 20 septembre 2019. L’objectif est de construire un Barreau fort et républicain pour une Justice plus forte bras séculier du Cameroun. Un Barreau débarrassé du péché originel de son enfantement par les premiers pères fondateurs (de Gorgi Dinka à Yondo Blake, aux Muna et autres) qui l’ont conduit sur les pentes hasardeuses de l’opposition politique congénitale », écrit-il sur son mur Facebook ce lundi 16 septembre 2019.

 « Nous ne sommes pas concernés par cela à partir du moment où le gouvernement a pris acte des revendications des avocats et est en train d’y apporter une solution. Et le groupe de travail a déjà été constitué pour recenser les problèmes des avocats et proposer des solutions qui seront implémentées. Le dialogue ne sera pas interrompu. Pour le reste les avocats n’émargent pas au budget de L’Etat et donc l’Etat n’a rien à perdre. C’est une profession libérale. Le service public sera continu. Moi-même je restais souvent plus d’un an sans porter ma robe car je gagnais ma vie ailleurs. Ceux qui n’ont pas de clients à défendre pourront suspendre leur robe à sécher au soleil pour retirer la moisissure. Les autres vont travailler normalement », Dixit le Ministre Délégué à la Justice Jean de Dieu Momo.

Me Joseph Claude Billigha lance un appel à la raison.

OPÉRATION ” ROBE MORTE” : APPEL À LA RAISON

M le Bâtonnier, chers confrères Membres du Conseil de l’Ordre, vous avez ce dimanche 15 09 2019 la lourde et historique responsabilité de décider de la suite à donner à votre résolution du 31 08 2019, portant sur la suspension du 16 au 20 09 prochains du port de la robe ainsi que de la désertion des Cours et Tribunaux par les membres de notre corporation. Votre décision est attendue, non seulement par vos confrères, avocats au Barreau du Cameroun, mais aussi, et peut-être surtout par vos concitoyens, et dans une certaine mesure, par la communauté internationale. Quelle que soit la décision que vous prendrez, celle-ci fera l’objet des critiques que j’imagine acerbes. Des confrères, et non des moindres, se sont d’ores et déjà prononcés pour l’implémentation stricte de cette résolution. Ils ont sans doute leurs raisons, puisant leurs sources dans des engagements antérieurs du gouvernement, partiellement ou jamais tenus. D’autres voix, auxquelles je voudrais humblement associer la mienne, pensent au contraire qu’il serait plus raisonnable et plus responsable pour ce corps d’élite, de s’arrimer à cet élan d’apaisement résultant notamment du discours de M le Président de la République du 10 09 dernier, lequel, faut-il le rappeler a convié la nation camerounaise toute entière à un Grand Dialogue National. Il convient au demeurant de saluer la promptitude avec laquelle les autorités ont réagi à la publication de votre résolution du 31 08 2019. Un comité de travail a été mis en place et planche déjà sur les problèmes réels soulevés par le Barreau du Cameroun. Donnons une chance à ce comité. Permettons-le de travailler en toute sérénité et dans un climat de confiance réciproque. JE PLAIDE DONC POUR LA LEVÉE OU À DÉFAUT LA SUSPENSION DE L’OPÉRATION ” ROBE MORTE”. Que Dieu Bénisse le Cameroun !!!!

Me Joseph Claude Billigha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Dion Ngute Cavaye Djibril

    Dialogue National : Le Premier Ministre est allé recueillir les avis du Président de l’Assemblée Nationale

    Laurent Gbagbo et Charles Ble Goude

    CPI : La procureure de la Cour pénale internationale fait appel de l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé