in

Francis Ngannou accuse l’UFC de ne pas le respecter malgré son titre de champion

Francis Ngannou accuse l’UFC de ne pas le respecter malgré son titre de champion

Dans une vidéo publiée sur Instagram le 22 août 2021, Francis Ngannou a réglé certains des comptes avec l’Utimate Fighting Championship (UFC).

Francis Ngannou accuse l’UFC de ne pas le respecter malgré son titre de champion
Francis Ngannou (c) Droits réservés

Francis Ngannou affirme ne pas être prêt à combattre durant le mois de septembre en raison d’un ensemble d’actes posés par l’UFC et que le combattant camerounais n’a pas apprécié. Entre autres, le fait qu’il ait été décoré 5 mois après sa victoire. Cette situation, a laissé Ngannou mal à l’aise avec l’UFC, qui est maintenant un endroit où il s’attendait à être après avoir finalement remporté le titre des poids lourds plus tôt cette année. Dans une interview accordée à GQ, le Camerounais en a profité pour critiquer l’UFC qu’il accuse de ne pas le respecter. « Oui, j’ai ce sentiment. Ils m’ont récemment donné le titre des poids lourds, mais après quelques mois ils parlent déjà d’un autre champion. Parfois, je ne sais même pas si je suis vraiment le champion ou pas. C’est vraiment déroutant ».

 « Je pense que tout était affaire, et l’UFC voulait faire un pay-per-view à Houston, a expliqué Ngannou. Ce n’était pas le bon moment pour moi, mais ils voulaient le faire quoi qu’il arrive. Juste avant ça, ils me demandaient si j’étais prêt à combattre en septembre et je leur ai dit que je serais plus que prêt. Puis, tout à coup, nous venons de voir qu’ils avaient un titre intérimaire … Je ne sais pas ce qui s’est vraiment passé. Tout vient de la fin de l’UFC. Ils seront les seuls à savoir ce qui s’est passé », a ajouté Ngannou.

En rappel, le champion de MMA est très actif sur les réseaux sociaux ces derniers jours. Avec notamment, un clash avec son ancien coach Fernand Lopez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Affaire mouvement AGIR-Act et MRC : Le journaliste de Jeune Afrique Georges Dougeli évoque un « règlement de comptes post-mortem »

    Affaire mouvement AGIR-Act et MRC : Le journaliste de Jeune Afrique Georges Dougeli évoque un « règlement de comptes post-mortem »

    Revirement : Lady Ponce retire sa plainte contre Coco Argentée

    Revirement : Lady Ponce retire sa plainte contre Coco Argentée