in

Fonki Samuel Forba : « Cet acte horrible contre Martinez Zogo est inhumain »

L’Eglise presbytérienne condamne le Meurtre de Martinez Zogo au Cameroun et le qualifie d’un acte « inhumain », apprend Lebledparle.com de sources médiatiques.

meurtre martinez Zogo
Un autel à la mémoire de Martinez Zogo, devant la radio Amplitude FM à Yaoundé, après la mort du journaliste, en janvier 2023. AFP - DANIEL BELOUMOU OLOMO

« Acte horrible et inhumain »

La mort du journaliste Martinez Zogo, dont le corps mutilé a été retrouvé le 22 janvier, continue à susciter l’émoi. Fonki Samuel Forba, modérateur de l’Église presbytérienne camerounaise et président du Conseil des Églises protestantes du pays évoque « un acte horrible ». « Cet acte horrible contre Martinez Zogo est inacceptable et inhumain », condamne Fonki Samuel Forba, le président du Conseil des Églises protestantes du pays.

Demande de justice

Le corps de Martinez Zogo, retrouvé le dimanche 22 janvier, a provoqué une onde de choc au Cameroun. Sa dépouille en état de décomposition était également mutilée. Le modérateur de l’Église presbytérienne camerounaise trouve épouvantable le sort qui lui a été réservé. « Infliger ce genre de mort épouvantable à une personne est interdit. Les gens devraient voir la vie comme quelque chose de sacré. Aucun être humain n’a le droit de prendre une autre vie. », poursuit-il.

Pour approfondir :   Claude Abé répond à Ludovic Lado : « Mes propos n’engagent aucunement l’UCAC »

« Les auteurs soient poursuivis, et s’ils sont coupables, […] emprisonnés pour avoir le temps de réparer leur erreur. L’État camerounais sait mener des investigations. Je l’appelle donc à prendre son temps, et à enquêter jusqu’à ce que les coupables soient arrêtés et traînés en justice. », appelle l’homme d’église.

Pour le président du Conseil des églises protestantes du Cameroun, « l’Église a toujours eu un rôle de conscience de la société. » C’est donc « notre rôle de continuer à parler à la conscience des gens, pour que la paix et la loi des hommes l’emportent, et que chacun puisse régler ses différends d’une façon plus amicale et plus compréhensive, plutôt que d’aller jusqu’au meurtre. »

Pour approfondir :   Christian Bomo Ntimbane : « L'opposant le plus redouté pour le parti au pouvoir est Cabral Libii »

Pour rappel, le lundi dernier, la Conférence épiscopale du Cameroun a condamné fermement « un acte barbare, inhumain et inacceptable qui vient décrire le climat délétère d’insécurité et de violence qui règne dans le pays ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

prix carburant pompe

[Tribune] Cameroun : La vérité sur l’augmentation des prix du carburant

carburant station

Grégoire Djarmaila à propos de l’ajustement du prix du carburant : « le Cameroun a pris le temps afin de trouver une option moins brutale »