in

Eric Mathias Owona Nguini : «Voilà la Can au Cameroun malgré le sabotage des talibans»

Owona Nguini

Le tirage au sort de la Can 2021 qui s’est déroulé mardi le 17 août 2021, a donné le ton d’une compétition qui s’annonce exceptionnelle au Cameroun dans quelques mois. Mathias Eric Owona Nguini en a profité pour titiller les négativistes et détracteurs du Cameroun.

Owona Nguini
Pr Owona Nguini (c) Droits réservés

« Les gens ont bouffé l’argent des stades, ils ont aussi bouffé l’argent des hôtels. Voilà la Can au Cameroun malgré le sabotage des ‘‘talibans’’», a lancé le Vice-recteur de l’Université de Yaoundé I dans une sortie Facebook datée de ce jeudi 19 août 2021. Ces mots du Pr Owona Nguini, sont adressés aux internautes qualifiés qui dépeignent en noir tout ce qui se rapporte au Cameroun. A ces derniers, le défunt Paul Eric Kingue avait octroyé le qualificatif de « talibans » comme le mouvement fondamentaliste islamique qui sème la terreur en Afghanistan et au Pakistan depuis le début des années 90.

Pour approfondir :   Paul Achombang veut lutter contre les villes mortes à Bamenda

La Can au Cameroun : une réalité irréfragable

En effet, en dépit du pessimisme entretenu par une frange des Camerounais, la cérémonie de tirage au sort de la Can 2021 au Palais des congrès à Yaoundé mardi dernier, a dissipé tous les doutes. Le président de Caf Patrice Motsepe s’est dit convaincu que le Cameroun organisera la plus belle messe du football africain de l’histoire. A ce titre a-t-il martelé : « Le Cameroun est le plan A, le plan B et la plan C». Les différentes compositions des poules et le calendrier du tournoi a été dévoilé au terme de la soirée du 17 août. Le tournoi démarrera le 9 janvier à 17h heure au stade d’Olembe avec en ouverture : un alléchant Cameroun-Burkina Faso.

Pour approfondir :   CAMTEL : l'entreprise en sureffectif et endettée à hauteur de 600 milliards

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bakassi 02062016 otn

Le groupe du Biafra retire le drapeau national du Cameroun de la péninsule de Bakassi

En voulant tuer sa coépouse, une femme empoisonne sa voisine et ses 4 enfants à Douala