in

Ekodo Mveng : « La mise en exergue d’Aboubakar Vincent dans des championnats périphériques est un énorme gâchis »

Dans une publication sur Facebook, le lundi 02 octobre 2023, Siméon Roland Ekodo Mveng analyste sportif exprime dans son commentaire plusieurs idées concernant Aboubakar Vincent, le footballeur camerounais.

Aboubakar Canal

L’écocitoyen du village global considère qu’Aboubakar Vincent, malgré son talent exceptionnel, a été sous-médiatisé et mal récompensé, ce qui a entravé sa possible consécration au Ballon d’Or mondial. Il évoque la possibilité qu’Aboubakar ait été discriminé par les grands clubs espagnols ou anglais, se demandant s’il a peut-être refusé de se plier à certaines influences ou sectes qui pourraient influencer les choix de carrière des joueurs.

Le sociopolitiste suggère que la foi religieuse, notamment la dévotion à Jésus Christ, est souvent négligée par certains joueurs dans leur carrière. Il critique la gestion de la carrière d’Aboubakar Vincent, notamment son passage aux Lions indomptables et les blessures, qui, selon lui, ne suffisent pas à expliquer pourquoi il n’a pas signé de contrat avec de grands clubs allemands ou italiens malgré ses performances. Il se demande pourquoi les conseillers, managers et agents de joueurs au Cameroun n’ont pas mieux géré la carrière de ce talentueux footballeur.

Dans l’ensemble, Siméon Roland Ekodo Mveng reconnaît le potentiel exceptionnel d’Aboubakar Vincent et exprime sa frustration quant à la manière dont sa carrière a été gérée jusqu’à présent, estimant qu’il aurait pu rejoindre les rangs des grands clubs mondiaux si certaines circonstances n’avaient pas joué en sa défaveur.

Pour approfondir :   Mercato : Gaëlle Enganamouit en route pour la Chine

Lebledparle.com vous propose le texte intégral

La mise en exergue d’Aboubakar Vincent dans des championnats périphériques est un énorme gâchis. Une débauche d’énergie et un gaspillage de talent sous médiatisés et mal récompensés le privent d’une consécration au ballon d’or mondial.

Je me demande souvent si Aboubakar Vincent paté le buteur camerounais a refusé d’entrer dans les sectes pour être ainsi discriminé dans les grands clubs espagnols ou anglais.

Peut-être aussi qu’il ne sait pas prier comme nombre de ses coéquipiers qui négligent souvent la variable Jésus Christ  parmi les intrants et stimuli de leur carrière.

Au-delà du fait qu’il fût très brimé aux premières heures de sa présence aux lions, les seules blessures de cet attaquant de classe mondiale ne suffisent plus à expliquer que le fils de Garoua et de Yaoundé à la briqueterie ne puisse pas parapher un contrat dans un club des grands classico allemand ou italien. Sa médiatisation durant les CAN, dernière Coupe du monde, éliminatoires aurait pu retenir l’attention d’un manager sérieux sur son talent dont les expressions techniques et tactiques sont largement au-dessus de Benzema, Shevchenko et Ricardo Kaka qui ont remporté le titre de ballon d’or malgré le respect  qu’on doit à leurs carrières immenses.

Pour approfondir :   Mondial U17 Féminin : Fin de parcours pour les Lionnes U17 du Cameroun

On pourrait aussi questionner l’absence des conseillers, managers et véritables agents de joueurs au Cameroun dans cette gestion catastrophique de l’un des joueurs africains les plus doués de notre ère.

Aboubakar Vincent paté le surdoué du continent avec sa régularité  léomessianique, son jeu de tête CR7tique, sa gestuelle samuel Étoophilique, sa finition rogermillanienne et ses gestes ronaldignesques, est un joyau offensif qui aurait pu écrire l’histoire des grands clubs mythiques  comme le barça, le réal ou Manchester si les forces obscures ou inimaginables n’avaient pas eu raison de sa carrière pourtant promise à des trophées et distinctions honorifiques.

Siméon Roland Ekodo Mveng, sociopolitiste

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Russie Cameroun

Amical : la Russie au menu des Lions

Eric Essono Tsimi

Eric Essono Tsimi : « L’adhésion et la mobilisation sont les clés de la prochaine présidentielle »