in

Ebolowa : Des unités de production de pavés écologiques en gestation

b

Parce que le plastique non biodégradable à de la peine à mourir et qu’il constitue un véritable danger dans la nature, il devient presqu’urgent de trouver solution à ce problème planétaire.

b
atelier de validation des dechets plastique ebolowa (c) Lebledparle

En équipant depuis hier son cheval de batail contre ce « monstre immortel », la Mairie d’Ebolowa Ier s’est parée de ses  intentions  les plus nobles en faisant appel aux experts de «Cœur d’Afrique Fondation Roger Milla» pour valoriser ces déchets rebelles en pavés écologiques.

C’est donc au total 20 jeunes du centre et du sud qui prennent part à cette formation de 5 jours qui se déroule sous le regard du Fonds National de l’Emploi (FNE), bras séculier de l’état dans la résolution des problèmes d’emplois des jeunes.

Au tour de 4 modules, les participants à cette initiative communale partiront des lois qui encadrent la gestion des déchets plastiques à comment mettre sur pied une unité de valorisation des déchets plastiques, en passant par les techniques de valorisation des déchets plastiques en pavés écologiques et les mesures de sécurité et d’hygiène qui entourent une unité de production de pavés écologiques.

En somme, pendant ces 5 jours, cette armée d’un autre genre, ne sera pas de tout repos car la formation qui s’offre à elle est beaucoup plus pratique que théorique.

« Cette formation est idoine pour la jeunesse d’Ebolowa car au-delà de résoudre un problème écologique, elle apporte une solution au problème d’emploi des jeunes : ces jeunes vont retourner avec une formation pratique prête à être exploitée au sein des unités de production de pavés écologiques » : Ndobo Patrick, Chef du département formation, programmation, suivi-évaluation à la « Fondation cœur d’Afrique».

Pour approfondir :   Cameroun : Le gouverneur de l’Ouest brandit la liste des dons reçus de Manaouda Malachie  

Vivement la mise sur pied de ces unités de production de pavés écologiques à base de plastique pour que disparaissent enfin cet envahisseur qui ne cesse de créer des catastrophes un peu partout.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le 15 octobre 2019

Cameroun : La revue de presse de ce mardi 15 octobre 2019

Cabral

Cameroun : Cabral Libii évoque ses souvenirs au parti Univers