in

Douala : Deux vacanciers meurent par noyade

Le drame s’est produit dans la journée du 09 juillet 2024 dans un quartier de Douala IVe. Selon les témoins, la scène macabre serait parti d’un simple défi avant de conduire à l’irréparable.

Sans titre 47
Deux enfants ont perdu la vie dans ces eaux

La forte pluie qui s’est abattue dans la ville de Douala le 9 juillet 2024 a emporté avec elle deux jeunes garçons âgés entre 18 et 20 ans. Au départ tout avait l’air d’un simple défi dans le drain du quartier Bessengue, arrondissement  de Douala IVe. aux alentours de 11h ce mardi, deux vacanciers se sont lancés un défi. « Je suis monté en route je les ai vu. Ils ont porté mes choses pour venir déposer ici. Ils m’ont dit qu’ils sont entrain de miser pour nager dans l’eau », témoignage une commerçante. La scène est filmée par des riverains qui admirent le défi. « Deux jeunes du quartier ont voulu se rivaliser et ont misé l’argent pour montrer qui est plus performant », témoigne un ressortissant du quartier.

Pour approfondir :   Le journaliste français Eric Zemmour : « Emmanuel Macron a eu ce qu’il mérite »

Malheureusement, la pression des eaux va tourner la scène au drame. Les enfants se sont noyés dans les eaux de pluie. « Ils sont d’abord sortis de l’eau avant d’entrer pour la deuxième fois. Le premier est entré. Arrivé là-bas, il a commencé à demander qu’on lui vienne en aide voilà donc son ami qui entre aussi et ce n’était plus possible de se sauver », relate un spectateur.

Les sapeurs-pompiers alertés, ils ont pu trouver un corps pendant que les recherches continuaient pour trouver le deuxième. Selon les informations parvenues au Bledparle.com, l’une des victimes serait un vacancier venu de Yaoundé.

Pour approfondir :   Décès de Fon Victor Mukete : Les condoléances de Paul Biya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paul Lontsie Keune

Bafoussam : L’Evêque et les chefs traditionnels se déchirent

assemblee nationale 2

Prorogation des mandats des députés et conseillers municipaux : Voici la raison évoquée par le Gouvernement