in

Douala : Abandon des charges contre Michèle Ndoki et 45 accusés au TPI de Bonanjo

NDOKI TPI

Les charges ont été abandonnées ce matin du 04 décembre au Tribunal de première Instance de Douala-Bonanjo, contre la Vice-présidente des femmes Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Michèle Ndoki et 45 autres militants qui avaient marché le 27 octobre à Douala contre le « hold-up électoral ».

NDOKI TPI
Michèle Ndoki aux sorties de la salle d’audience – DR

 Le juge a juste eu le temps d’appeler les prévenus qui ont répondu présents avec à leurs côtés plus de 200 partisans venus leur prêter main-forte, pour leur signifier cette décision lors du procès qui était programmé à 08h.

D’ores et déjà, cette décision a été accueillie comme une autre victoire des militants du parti de Maurice Kamto qui arboraient encore ce matin au Tribunal des tee-shirts estampés « non au hold-up électoral », qui leur a valu en partie ce procès.

En effet, il leur était reproché d’avoir le 27 octobre dernier, quelques jours après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle par la Cour constitutionnelle, marché dans la ville de Douala pour contester la victoire de Paul Biya qui était donné vainqueur contre Maurice Kamto qui revendiquait également la victoire.

Pourtant, les marches de protestation avaient été interdites par l’autorité administrative après la décision du juge suprême des élections que représente le Conseil constitutionnel.

Pour approfondir :   Pourquoi Cavaye Yeguié Djibril a annulé les « Etats généraux du RDPC » dans le Grand-Nord ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ndongo new

Charles Ndongo : « Quelqu’un [Boris Bertolt] a dit que j’étais en train d’amorcer un trou de 7 milliards »

Paul MAHEL

Paul Mahel, après l’attribution de la CAN 2021 : « Je crois que Ahmad nous prend pour des fous »