in

Djeukam Tchaméni : « La montée des tensions ethniques est le reflet de les batailles de succession »

L’homme politique a fait cette déclaration dans le contexte de la résurgence du discours tribal ces derniers jours sur la toile, comme l’a noté Lebledparle.com.

Djeukam Tchameni

Pouvoir tribal ou pouvoir de classe

L’acteur politique reconnait l’impact de l’ethnie sur le pouvoir au Cameroun. Et que les batailles ethniques s’inscrivent dans le contexte de la succession de Paul Biya. « Il est absolument stupide de croire que les Peuls dans leur ensemble étaient au pouvoir sous Ahidjo, que   les Betis sont au pouvoir sous Biya, que les Bassas auraient été au pouvoir sous Um Nyobe, que les bamilekes auraient été au pouvoir sous le Monseigneur Dongmo. Les individus analysent les phénomènes sociaux en fonction des lunettes théoriques qu’ils portent. Le tribaliste explique tout par les tribus. Le socialiste scientifique donne la prépondérance à l’analyse des classes. Sans réfuter l’existence et l’impact des ethnies, il est indéniable qu’aucune ethnie dans son ensemble n’a jamais et ne pourra jamais prendre le pouvoir au Cameroun. De tous les temps, le pouvoir a été entre les mains d’une oligarchie multi ethnique et bilingue. Cette oligarchie est faite de factions ethniques qui se disputent pour le partage des prébendes et rivalisent pour occuper la position de Chef Bandit (pardon ! Chef d’état). Dans le cadre de ces batailles les factions de l’oligarchie manipulent les sentiments ethniques pour se constituer du bétail électoral ou de la chair à canon au sein des damnés de leurs tribus respectives. La montée des tensions ethniques récemment est le reflet de les batailles de succession que se livrent les factions de l’oligarchie, nées du fait du départ naturelle ou autre de Mr Biya », déclare Djeukam Tchameni.

Pour approfondir :   Longue Longue boycotté par les DJ du Cameroun après les avoir traité de "minables"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean Crepin Soter Nyamsi

Jean Crépin Nyamsi : « je vous propose le mode avion toute la journée de samedi »

Bomo Nti

Christian Ntimbane Bomo : « la téléphonie est plus rentable que le pétrole »