in

Djeukam Tchameni aux camerounais : « Éduquez-vous politiquement »

L’invitation a été faite à travers une publication sur les réseaux sociaux le mardi 28 novembre 2023, comme l’a noté Lebledparle.com.

Djeukam Tchameni Veste

L’éducation politique

Djeukam Tchameni estime que la politique est une science et comme tel, les camerounais doivent s’éduquer politiquement. « La politique est une science. Celle de la recherche permanente d’un équilibre instable entre les intérêts divergents au sein d’une société. Une société n’est jamais homogène et l’existence de pensées politiques différentes est le reflet de cette disparité. On entre en politique avec intelligence ou sans intelligence. Cette intelligence n’est pas innée. Elle est acquise par l’éducation politique. On peut se considérer politiquement éduqué quand on a compris le lien entre une idée politique et les intérêts qu’elle couvre. On prend alors le soin de comprendre la classe sociale à laquelle on appartient et on milite dans les organisations qui en défendent les intérêts économiques et moraux. On est un niais politique quand on est incapable de faire ce lien. On entre alors en politique comme une ouaille entre une religion, avec une foi aveugle. L’ethnie du président du parti et son « charisme » sont perçus comme plus importants que son idéologie et son programme. Éventuellement, on se fait berner, puis on se dégoûte de la chose politique. Ce qui reste constant est que l’intelligence dirige le monde, et les ignorants en portent le fardeau. Éduquez-vous politiquement », écrit l’homme politique.

Pour approfondir :   Affaire Sokoudjou : Albert Dzongang s’insurge contre la réaction des « jeunes de Bamendjou »

Absence de formation politique, terrain fertile aux démagogues

D’après l’acteur politique, le fait que les camerounais ne soient pas former en politique laisse le champ aux politicards et démagogues. « Un peuple n’a que le gouvernement qu’il mérite. Une société n’a que les politiciens qu’elle suscite. Un peuple qui prend la peine de bien se former politiquement crée un terreau infertile pour les politicards et les démagogues. Il soutient et entretient des hommes et femmes d’Etat, ayant un projet civilisationnel et une grande vision pour la nation. Un peuple qui se complaît dans l’ignorance politique attire toutes sortes d’aventuriers politiques, les opportunistes qui disent tout et son contraire, des minables tribalistes qui manipulent les sentiments primaires, des affamés qui voient en la politique un moyen d’enrichissement personnel rapide. Cette racaille politique n’existe que parce qu’il y a des consommateurs pour leurs vomissures. Le vin frelaté ne passe pas dans un marché de connaisseurs au palais sophistiqué. C’est une paresse intellectuelle généralisée qui favorise des acteurs politiques médiocres », ajoute Djeukam Tchameni.

Pour approfondir :   Affaire Vincent Aboubakar et Jean-Claude Billong : La réaction de la Fecafoot

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Awa Fonka Augustine

Bafoussam : 8 morts dans un accident

Aboubakar V

La réponse de Vincent Aboubakar à Nabil Djellit sur le record de Samuel Eto’o en équipe nationale du Cameroun