in

Cameroun : Dix ans de prison ferme pour Ahmed Abba, correspondant de RFI

Cameroun : Dix ans de prison ferme pour Ahmed Abba, correspondant de RFI

Le tribunal militaire de Yaoundé a prononcé ce lundi 24 avril, une peine d’emprisonnement ferme de 10 ans à l’encontre du correspondant de RFI en haussa.


Cameroun : Dix ans de prison ferme pour Ahmed Abba, correspondant de RFI
Ahmed Abba – DR

La décision du tribunal est tombée à 18h30, Ahmed Abba a été condamné à 10 ans de prison ferme, peine assortie d’une lourde amende de près de 56 millions de francs CFA. Le journaliste qui a risqué la peine de mort, voit finalement sa peine à ramener à dix ans de détention.

D’après RFI, La procédure s’est longtemps limitée à une série d’audiences de forme et d’innombrables reports. Ahmed Abba n’a été entendu par les juges qu’en mars dernier et la sentence est tombée la semaine dernière. Le tribunal militaire l’a jugé coupable de non-dénonciation et blanchiment du produit d’un acte terroriste. Les preuves apportées par RFI ont en revanche permis de faire tomber l’accusation d’apologie. Les juges ont reçu une copie de tous les travaux produits par Ahmed Abba et nulle part on ne trouve de traces de propagande.

Pour l’instant, c’est la fin d’un feuilleton qui a commencé en juillet 2015, au moment de son arrestation, à Maroua, dans l’Extrême-Nord du Cameroun puisque, ses avocats ont interjeté appel.  Pour rappel, il est devenu en 2014 correspondant de RFI en langue haoussa, mais c’est depuis 2010 qu’il a commencé à travailler dans  l’Extrême-Nord du Cameroun, le théâtre de la guerre contre Boko Haram.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Les camerounais, les plus grands consommateurs de bière en Afrique Centrale

    Le Cameroun numéro un de la consommation de bière en Afrique Centrale et de l’Ouest (les chiffres)

    Cameroun : Paul Biya nomme un nouveau président à Elecam

    Cameroun : Paul Biya nomme un nouveau président à Elecam