in

Dieudonné Essomba tance la Camair-Co : « C’est une entreprise mal conçue, mal formatée, la seule issue est de vendre ses actifs… »

Essom

La sortie de Dieudonné Essomba survient au lendemain de la mise sur pied d’un nouvel appareil dirigeant de la seule compagnie aérienne camerounaise qu’est la Camair-Co.

Essom
Dieudonné Essomba (c) Droits réservés

Au terme d’un Conseil d’Administration extraordinaire présidé par le ministre des Transports Jean Ernest Massena Ngallè Bibèhè le jeudi 7 janvier 2021, une nouvelle équipe a été désignée pour conduire la Camair-Co.

Jean Christophe Ela Nguema est le nouveau Directeur général de la Camair-Co en remplacement de Louis Georges Njipendi Kouotou. C’est un colonel de l’Armée de l’air en service à l’Etat-major particulier de la présidence de la république. Il est également ingénieur aéronautique.

Pour sa part, Ngallé Bibéhé, a cédé son poste de président du Conseil d’Administration(PCA) de Camair Co à Jean-Claude Ayem Moger, un universitaire qui occupe depuis quelques années le poste de conseiller technique au secrétariat général de la présidence de la République.

Le poste de directeur général adjoint(DGA) de la compagnie aérienne publique camerounaise est occupé par Alexandre Fochivé, pilote au sein de ladite entreprise.

Pour approfondir :   Samuel Eto’o : « Je suis d’abord Camerounais et je peux me déplacer partout… »

Cependant, ces nouveaux choix sont loin de convaincre Dieudonné Essomba. Il le démontre dans une publication commise sur son mur le 8 janvier 2021.

 

CAMAIR CO : JE NE COMPRENDS PAS MES FRERES !

Voilà depuis 25 ans qu’étant au MINEPAT, j’avais instamment demandé à l’Etat du Cameroun de mettre fin à l’entreprise CAMAIR, puis CAMAIRCO.

C’est une entreprise qui n’est pas viable, ni dans sa configuration interne, ni dans son Microenvironnement, ni dans son Macroenvironnement.

Mal conçue, mal formatée, la seule issue est de vendre ses actifs, et d’endosser son immense passif de 120 Milliards.

C’est un véritable ulcère sur le corps de la Nation et tout le monde a bien assisté au misérable spectacle de DG qui s’y succèdent sans fin.

Je ne vois donc pas comment l’entourage de Biya peut persister dans cette voie sans issue de maintien de CAMAIRCO, et surtout, comment il peut se permettre d’y nommer 2 Ekang à la tête d’une structure brinquebalante, pour davantage dégrader notre image auprès des autres !

Quand cette histoire va encore échouer, qui aura en tête que ça ne pouvait pas réussir ? Tout le monde dira : « C’est toujours eux, les Ekang pilleurs de ce pays ! »

Le plus étonnant dans cette histoire est la présence d’un AYEM qui est agrégé d’Economie ! Comment un Economiste authentique, et qui plus est, un Agrégé d’Economie peut accepter le poste de PCA dans une structure-cadavre comme CAMAIR CO ?

On a vraiment que l’argent public nous fait perdre la tête !

Dieudonné ESSOMBA

Pour approfondir :   « La crise anglophone le prouve : la construction d’une nation camerounaise a été un échec »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

journal 20h 30

Adèle Mbala citée dans une affaire de détournement de fonds publics à hauteur de plusieurs millions de FCFA   

Essomer

Dieudonné Essomba : « C’est avec les Fonctions publiques régionales que les Camerounais comprendront exactement ce qu’on entend par un pays décentralisé »