in

Dieudonné Essomba : « Mendo Ze, Mebe’e Ngoh et consorts seront délivrés par l’État du Sud »

dieudonne essomba 2

Dans une tribune intitulée fédéralisme et rachat des « prisonniers épervier », publiée sur sa page Facebook, Dieudonné Essomba analyse le comportement de certaines communautés dont les fils ont été arrêtés dans le cadre de l’opération épervier.

dieudonne essomba 2
Dieudonné Essomba (c) Droits réservés

Lebledparle.com vous propose en dessous, la tribune de l’économiste Dieudonné Essomba

FEDERALISME ET RACHAT DES « PRISONNIERS EPERVIER »

Dans son plus récent numéro, L’œil du Sahel réclame d’une part, un statut spécial pour l’Extrême-Nord, et d’autre part, la grâce présidentielle pour Marafat Hamidou Yaya et Iya Mohammed.

Je ne m’attarderai pas dans ce post sur le statut spécial, mais je propose que quand le Cameroun sera fédéral (et il le sera plus tôt que prévu !), chaque élite emprisonnée dans le cadre de l’opération Épervier puisse être rachetée par son État.

Cela signifie que si son État le veut et si cette élite lui tient tant à cœur, il paie ce qu’on lui reproche et on les libère !

Ainsi, Marafat sera racheté par l’État du Nord, après qu’il ait payé ce qu’on lui reproche !

Atangana Mebara, Olangana Owona, Bekolo Ebe’e et les autres seront libérés, après que l’État du Centre ait payé ce qu’on leur demande !

Mendo Ze, Mebe’e Ngoh et consorts seront délivrés par l’État du Sud sur ses ressources !

Inoni et les autres du Sud-Ouest seront délivrés par leur État !

Et ainsi de suite !

Et il en serait ainsi à l’avenir ! Si un individu vole l’État fédéral, il va en prison ! Mais son État peut le racheter !

Il reste entendu que chaque voleur est remis à la disposition de son État qui en fait ce qu’il veut ! De cette manière, tous les Camerounais sauront qu’on ne vole pas l’État fédéral qui est un bien collectif ! Car il n’est pas question que tout le monde supporte l’éducation de voleurs de vos citoyens !

Pour approfondir :   Brenda Biya : « Le problème des anglophones peut se résoudre de manière calme »

A ce propos, il est important de rappeler, à toutes fins utiles, que dans une Fédération, chaque État fédéré à ses lois ! Un État peut couper la main aux voleurs alors que l’autre les caresse ! Un autre État peut pendre les homosexuels alors que l’autre les encourage ! Les ressources de chaque État relèvent de la souveraineté interne de cet État ! Si un Etat encourage, les voleurs, c’est son affaire ! S’il les pend, c’est aussi son affaire !

Quant à la Fédération, vous volez, vous allez en prison ! Et si votre État tient à veut, il vous rachète !

On ne peut en effet continuer à fonctionner dans une ambiance aussi délétère !

Au Cameroun, nous nous connaissons et nous connaissons nos comportements ! Les Communautés se disputent violemment les postes de gestion de l’Etat, et les publications recensant ces postes et véhiculant des jérémiades fleurissent à chaque stase de nomination :

« Oh, c’est telle Communauté qui a tous les postes ! Oh, nous n’avons rien obtenu ! Etc. »

Corrélativement, lorsqu’on arrête un gestionnaire indélicat, c’est sa communauté qui monte au créneau, en lui trouvant toutes les justifications.

Pour approfondir :   Cameroun/Crise anglophone: Libération du maire de Kumbo après 24h de kidnapping

Quand c’est ATANGANA MEBARA, c’est les Ekang qui se plaignent et veulent sa libération !

Quand c’est MARAFA, ce sont les Nordistes !

Quand c’est METOUK, c’est bien les Bassa qui lui trouvent des excuses !

Quand c’est INONI, ce sont les Chefs traditionnels du Sud-Ouest qui vont voir Biya !

Et quand c’était Yves Michel FOTSO, les Bamileke ont élaboré toute une littérature pour prouver qu’il était innocent ! Etc.

Face à cela, je réfléchis, car contrairement aux autres, je suis un homme de solution et non de rêves !

Et je dis ceci : si les Communautés se plaignent qu’on emprisonne les leurs, elles n’ont qu’à faire ce que demande la loi, à savoir obtenir la libération des prisonniers en payant !

Le Sud qui a comme prisonnier ONDO NDONG, MEBE’NGOH, ABAA ABAA et qui se plaint tellement n’a qu’à apporter la somme que l’Etat leur réclame, et on lui remet ses fils !

C’est le modèle même du TCS ! Vous payez, on vous laisse ! Si votre famille ne peut pas rembourser et si votre Etat vous abandonne, vous faites la prison !

Mais personne ne se plaint et personne ne fait pression !

Et tout le monde tire satisfaction !

Et on quitte sur ça !

Dieudonné ESSOMBA


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Capture.JPG Momo jean

Opinion : Jean De Dieu Momo maitre du guidonnage politique ?

Essomba D

Cameroun : L’avenir des prisonniers de l’opération épervier avec le fédéralisme selon Dieudonné Essomba