in

Deux accidents de la circulation ont arraché à la vie, de nombreux Camerounais ce dimanche

Accirol

L’un est survenu sur l’axe Yaoundé-Ouest, et l’autre, dans le Littoral dans l’après-midi du dimanche 22 août 2021.

Accirol
Image de l’accident de Bafia-capture

Des Camerounais ont encore été brusquement et tragiquement arrachés à la vie des suites d’accident de la circulation ce dimanche 22 août 2021. Au total, deux accidents de la circulation mortels recensés par SmartTraffic Cmr : « Dans l’après-midi du 22/08/2021. Accident sur l’axe Yaoundé-Bafia au lieudit Nkol Edouma. Un bus de l’agence de voyage Miss Voyage aurait percuté un camion en panne au bord de la route. Bilan provisoire : 3 morts et des blessés », a appris Lebledparle.com.

Selon la même source, un autre drame est survenu dans le département du Moungo, région du Littoral entre Mbanga et Souza vers 19h. A l’origine, un semi-remorque transportant de la marchandise a percuté un bus de voyage. Le bilan provisoire fait état de « plusieurs morts et blessés ».

Pour approfondir :   André Noël Essian est le 12ème SG de l’Assemblée nationale

Ces deux accidents de circulation n’ont pas fait que de pertes en vies humaines ou de blessés, sinon, des véhicules endommagés et la marchandise affectée dans l’un et l’autre cas.

L’on se souvient qu’il y a quelques jours, le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngallè Bibehè, appliquait des sanctions draconiennes à(à titre conservatoire) l’endroit de certaines agences de voyages qui ont causé l’hécatombe sur les axes routiers.

Mais en attendant les conclusions de l’enquête, la vigilance et la prudence doivent être de mise pour protéger des vies humaines en cette période de rentrée scolaire où le trafic est intense sur les routes.

Pour approfondir :   Lom Pangar : EDC va électrifier 150 villages dans la région de l'Est


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Fecakaraté annonce le décès de Me Ebiangana Arlette

Cameroun : Plus de 200 ex-combattants nigérians de Boko Haram accueillis au centre de transit de Meri dans l’Extrême Nord