in

Des employés à la présidence de la République détournent des champagnes pour revendre dans le marché noir

Palais de lUnite

Selon le journal Ecomatin, ils entretiennent un important réseau de contrebande de boissons alcoolisées provenant de la cave présidentielle. Et leur produit phare est le champagne.


Palais de lUnite
Palais d’Etoudi (c) Droits réservés

Dans son édition en kiosque ce jeudi 18 février 2021, le journal Ecomatin indique que des contrebandiers se servent à la cave de la présidence de la République pour alimenter le marché noir. Tout à leur aise dans cette pratique illicite, ils ne prennent plus le temps d’enlever les étiquettes du Palais d’Etoudi.

«Pour en avoir le cœur net, nous nous rendons dans ledit quartier où, apprend-on, le produit est livré essentiellement les vendredis. Dans ce coin chic et glamour de la capitale politique du Cameroun, se concentrent (outre les services administratifs et résidences) une grande majorité d’espaces marchands luxueux. Pour des raisons de confidentialités, nous ne dévoilerons par le nom de l’enseigne. Un tour dans les rayons de cette cave, et on peut bien apercevoir les différentes saveurs sésame des rois -Billecart Salomon brut rosé, brut blanc, brut réserve et brut sous-bois. D’après notre source, la bouteille 75 cl de Billecart Salomon brut rosé livrée par «Les gars de la Présidence», est (re) vendue à 45 000 FCFA. Si le vendeur tente d’esquiver la question sur la provenance de ce produit, il finit par révéler après insistance que celui-ci est effectivement livré par [des Gars de la présidence]. Notre interlocuteur refuse surtout de nous donner les prix auxquels lui sont livrés le fameux sésame ni même les marges de bénéfice qu’il réalise. Mais, une petite recherche sur le site internet de la Société Billecart Salmon, basée en France, qui produit ce champagne, nous donne un aperçu des prix. Ceux-ci varient entre 43 et 64 euros en fonction de la saveur, soit respectivement 41 700 et 28 071 FCFA la bouteille de 75 cl», lit-on dans les colonnes de nos confrères.

Pour rappel, en 2019, le Cameroun a importé 170 297 bouteilles de vin et de Champagne de 75 cl, pour un coût total de 2,9 milliards de FCFA. Des chiffres qui démontrent à quel point un détournement de tels produits en ces lieux, pourrait s’avérer juteux. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aureole_Tchoumi.jpg

Auréole Tchoumi suspendu des activités du secrétariat national à la Communication du MRC

Penda Ekoka Equinoxe Tv

Penda Ekoka : « L’autorisation de Paul Biya pour des crédits extérieurs révèle des défaillances de gouvernance »