in

La Caf s’exprime sur les bousculades mortelles survenues au stade d’Olembé 

abalor

La Confédération africaine de football(Caf) n’est pas restée indifférente à la mort des supporters hier alors qu’ils essayaient d’entrer au stade pour regarder le match Cameroun Vs Comores.

abalor
 Marie Laure Nga Ndongo, une victime décédée (c) Droits réservés

C’est une triste joie qu’a vécue la famille du football africain et camerounais en particulier dans la soirée du lundi 24 janvier 2022. Pendant les bousculades survenues à l’entrée sud du stade d’Olembé à Yaoundé, au moins 8 personnes ont perdu la vie et 38 ont été blessées.

Face à ce bilan déplorable, l’instance faitière du football africain a réagi à travers un communiqué : « La CAF a pris connaissance des incidents survenus au stade d’Olembé, ce soir, 24 janvier 2022, pendant le match de la Coupe d’Afrique des Nations opposant le Cameroun, pays hôte, aux Comores. La CAF enquête actuellement sur la situation afin d’obtenir plus de détails sur ces incidents. Nous sommes en communication constante avec les autorités camerounaises et le comité local d’organisation. Ce soir, le Président de la CAF, Dr Patrice Motsepe, a dépêché le Secrétaire Général, Veron Mosengo-Omba, au chevet des victimes admises dans les hôpitaux de Yaoundé », peut-on y lire.

Pour approfondir :   En proie aux critiques après le choix tardif du Sénégal, Bouna Sarr se justifie par le biais de son manager

Selon le communiqué du Mincom camerounais, les morts ont été déposés au Centre des urgences de Yaoundé(Cury) tandis que les blessés soins sous soins dans des formations sanitaires de la capitale politique.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Desmondi

Bousculades au stade d’Olembé : Un magistrat parmi les morts !

Bouculir

Un élève du Collège Jean Tabi trouve la mort lors des bousculades au stade d’Olembé