in

Décentralisation : Un Préfet demande aux maires de lui donner l’argent pour les fêtes  

cameroun descentralisaion

C’est ce qui ressort de la correspondance de David Dalor Dibango en circulaition dans les réseaux sociaux.

cameroun descentralisaion
Image d’illustration (c) Droits réservés

Le Préfet du Mayo-Tsanaga, David Dalor Dibango somme les communes de ce département de la Région de l’Extrême-Nord de lui donner les moyens financiers pour organiser la réunion de coordination administrative.

David Dalor Dibango précise qu’il demande les fonds prévus pour les fêtes et cérémonies officielles dans le but  de préparer les assises prévues les 27 et 28 mai à Mokolo dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Le message de l’autorité administrative adressé aux maires du département du Mayo Tsanaga suscite un tollé sur la toile. Les préfectures ayant en effet les fonds dédiés à leurs activités.

Pour approfondir :   Manchester United : André Onana s’offre la FA Cup

En effet, le Decret N° 77/91 du 25 mars 1977 déterminant les pouvoirs de tutelle sur les communes, les syndicats de communes et établissements communaux, modifié par le Décret 90/1464 du 09/11/90, stipule que les pouvoirs de tutelle sur les communes, les syndicats de communes et les établissements communaux sont exercés par le Ministre de l’Administration Territoriale et, sous son contrôle, par les gouverneurs et les préfets dans les conditions fixées par le présent décret. A cet effet, tout acte pris par les gouverneurs ou les préfets dans le cadre de ces pouvoirs est immédiatement adressé au ministre chargé de l’administration territoriale.

Pour approfondir :   Fête du 20 mai : un leader séparatiste interdit aux populations de sortir pour les célébrations

Les autorités de tutelle sont notamment chargées « de définir les mesures propres à assurer le développement harmonieux des communes, d’accroître le rendement et d’améliorer la qualité des services communaux ; de promouvoir la formation, le perfectionnement et le recyclage du personnel communal ; de contrôler le fonctionnement des organes municipaux », indique l’article 2 alinéa 1.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Minjec et l’Association Communes et Villes unies du Cameroun en partenariat

Miner

Cameroun : Déjà 14 morts dans les champs miniers de l’Est !