in

Debordo Leekunfa renonce à la nationalité ivoirienne : « Être Ivoirien est une malédiction »

Debordo

Cette décision fait suite à une série d’altercation entre lui et certains de ces abonnés sur ses réseaux sociaux le 26 octobre 2021.

Debordo
Débordo Leekunfa (c) Droits réservés

Dans une publication sur Facebook, le chanteur soutient qu’être Ivoirien représente une « malédiction », et qu’il s’érige préfère se consacrer à la promotion de la musique africaine.

 « Je ne suis plus Ivoirien parce que c’est un peuple lâche. Ils ont voulu faire tomber Debordo dans la dépression, mais laissez-moi vous dire que quand Dieu est avec toi, il ne peut rien t’arriver. Je préfère être béninois, burkinabé, togolais, guinéen ou encore congolais parce que ce sont des peuples fiers. La côte d’Ivoire a perdu son identité, aujourd’hui, on reconnaît un ivoirien par sa haine. Ils sont prêts à torpiller, vendre leur prochain », a formulé Debordo dans un premier temps.

Dans la foulée, l’ancien ami de feu Dj Arafat renonce publiquement à sa patrie. « Je renie ma mère nation, la mentalité ivoirienne est devenue autre chose. Être ivoirien c’est une malédiction. Je vais mettre mon talent au profit de toutes les nations, sauf la Côte d’Ivoire », a fait savoir Opah la nation.

Toutefois, si le chanteur rassure vouloir poursuivre dans son art, il annonce une nouvelle configuration de son style musical : « Je vais continuer ma musique, mais je ne ferais plus de musique à l’ivoirienne, mais universelle », a-t-il précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Joseph Beti Assomo inaugure des salles de classes au Collège de la Retraite

Universite de Yaound I Campus TIC Mag

L’Université de Yaoundé 1 classée parmi les meilleures universités au monde dans le classement US News & World Report