in

CRTV : Le poème de Jean Atangana à sa collègue Mireille Lambo

Lamboa

Cela fait exactement deux jours que la journaliste à la CRTV Mireille Lambo Tiwa s’est endormie pour l’éternité au Centre des Urgences de Yaoundé(CURY) des suites de maladie. C’est pour exprimer sa peine que Jean Atangana a formulé un texte à l’endroit de celle qui a passé un vingtaine d’années au service du média national. Lebledparle.com vous propose ci-après l’élégie du confrère de la voix qui s’est éteinte à 48 ans.  

Lamboa
Mireille Lambo (c) Droits réservés

Une voix pour le Très – Haut !

Honneur d’exprimer ici notre compassion émue, suite à ce malheur qui frappe au cœur d’une voix si douce, dans une langue si précieuse, l’anglaise, dont la finesse reflétait sa vesture quotidienne, dans une candeur jadis ravissante.

Il en est resté un sourire authentiquement (con)fraternel, consorial, amical, humain.

Notre Direction est en deuil. Nous sommes en pleurs.

Il y a un mois à peine, je disais à mon fils, futur prêtre : “tu te passionnes pour la langue anglaise, écoute le 15h sur le Poste National, monitore Mireille ; c’est une petite merveille…”.

Qui vais-je encore recommander à mon fils qui vient d’élever une prière pour le repos de ton âme

Quelle éducation !

A chacune de mes entrées dans la salle de Rédaction, tu te sentais obligée de te lever pour marquer du respect à une hiérarchie pas toujours quémandeuse des courbettes. Jusqu’au bout, tu as tenu ton rôle.

MERCI !

L’image de cette éducation raffinée va me manquer. Assurément !

Presque toujours à la même heure (entre 13h30 et 14h00), je me suis habitué à te voir traverser les grilles de la Maison de la Radio, pour préparer le 15h.

Un tel exemple de ponctualité, de régularité, de constance, quelles que soient les circonstances, est un modèle en perte de reproduction.

Cette autre image va me manquer, Mireille…

Jamais les “patrons” ne partent en lambeaux. Sur ton tombeau, je dépose, en guise d’épitaphe : “ci-gît une mire de merveille. LAMBO était son nom. Sa voix était notre porte – étendard. A la Radio”.

Jean ATANGANA, Directeur des Rédactions Radio à la CRTV.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bekol

Jean-Pierre Bekolo : « Puisque nous Camerounais acceptons d’être dans une guerre civile, attendons-nous à avoir des morts »

actuhome1

Cameroun : Eneo met sur pied un guichet unique pour les clients industriels