in

Crise anglophone : A Galim, les séparatistes ont tué 17 personnes au total

criise image

Les combattants séparatistes ont décimé une famille de neuf personnes qui avait refusé de les abriter pour l’attaque de la brigade et de la gendarmerie de Galim le 7 mars dernier. Le bilan officiel, lui, fait état de huit morts.

criise image
Image de la crise anglophone (c) Droits réservés

Les combattants séparatistes ont fait irruption dans un domicile familale, situé à proximité de la brigade de gendarmerie ataquée le 7 mars dernier. Ils ont tué neuf personnes au moment même où ils s’en prenaient aux forces de l’ordre et de sécurité de la localité de Galim, région de l’Ouest. Selon des sources jointes par Lebledparle.com, les assaillants avaient requis le domicile privé afin d’y préparer leur attaque mais s’étaient butés au refus du chef de famille. Ce qui a, plus tard, motivé leur expédition punitive.

Pour approfondir :   Owona Nguini : « Le jour où tonton Maurika va passer le concours pour être Bulu… il se fera appeler Kane Meto'o… »

Huit autres personnes jont péri durant l’ataque de la brigade et le commissariat de Galim samedi aux environs de 19h, par des hommes à bord de motos. Supérieurs en nombres, les assaillants ont emporté des armes.


Pour approfondir :   Wilfried Ekanga tacle les artistes camerounais : « rappelez-vous que Valsero est privé de soleil »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nang Lam

Cameroun : Jean-Lambert Nang tire à boulet rouge sur Equinoxe TV et le journal Le Jour

Armee Camerounaise060415500

Crise anglophone : Les forces de sécurité repoussent des séparatistes à Bongongo