in

Crise anglophone : Des présumés séparatistes incendient la maison de l’ancien maire de Mamfe

Manfe

Selon les propos rapportés par MM infos, le domicile de l’ancien chef de l’exécutif municipal de Mamfe dans la région du Sud-Ouest a été incendiée en raison d’un de ses messages audio en circulation dans les réseaux sociaux.

Manfe
La maison incendiée (c) Droits réservés

Le domicile d’Ayuk John Takunchong, ancien maire de Mamfe dans la région du Sud-Ouest a été incendiée. L’acte est attribué auxprésumés combattants séparatistes.

En effet, rapporte MM infos, l’ancien maire serait victime de ses propos tenus dans une vidéo dont elle a eu copie : « En tant qu’ancien maire de la commune de Mamfe, je connais le nombre de nos enfants égarés dont j’ai sauvé la vie. Je connais au moins 89 fils et filles de Manyu qui ont été exécutés de la manière la plus barbare par nos enfants, les soi-disant généraux du jour au lendemain et les soldats ambazoniens », relaie-t-elle.

Pour approfondir :   Cameroun : Non, la loi sur la double nationalité n'est pas en examen à l'Assemblée nationale

Dans la suite de son discours, Ayuk John Takunchong n’est passé par quatre chemins pour dire combien les exactions des hommes armés sont un facteur de régression.

: « Oui, nous restons tous muets. Nous, la population civile, ne faisons rien pour mettre fin à cette crise. Nous ne blâmons que le gouvernement…Ne vous y trompez pas, le terrorisme ambazonien est sans pareil. Le terrorisme ambazonien est une bombe à retardement aveugle qui attend pour tout attaquer », a-t-il ajouté.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

comiteee

Fécafoot : Les « infatigables Bâtisseurs », prédécesseurs de Samuel Eto’o qui ne quittent pas sa mémoire

Buear

Buea : Un garçon de 2 ans meurt après avoir avalé un objet