in

Chine : Benjamin Moukandjo résilie son contrat avec le Jiangsu Suning

Chine : Benjamin Moukandjo résilie son contrat avec le Jiangsu Suning

Benjamin Moukandjo (30 ans) a mis un terme à son engagement avec le club chinois, Jiangsu Suning qu’il a rejoint en 2017, a appris LeBledparle.com des sources médiatiques.


Chine : Benjamin Moukandjo résilie son contrat avec le Jiangsu Suning
Benjamin Moukandjo – capture photo

Entre le Camerounais Benjamin Moukandjo et le Jiangsu Suning, c’est terminé. En ce début de saison en Asie, le club chinois a annoncé la rupture du contrat de l’attaquant camerounais par consentement mutuel. l’ancien joueur de l’AS Nancy-Lorraine, du Stade de Reims et du FC Lorient avait été prêté au Beijing Renhe la saison passée (2018-2019).

L’ancien capitaine des Lions indomptables est désormais libre de tout contrat, mais son nom circule désormais du côté du promu, le Shenzhen FC, qui pourrait le recruter en tant que joueur libre, étant entendu que le mercato a été clôturé en Chine.

Pour rappel, l’ancien Lorientais a pris sa retraite internationale en septembre 2018. En effet, dans un communiqué rendu publique le samedi 22 septembre 2018, l’ancien capitaine de l’équipe nationale de football a annoncé qu’il ne disputera plus de matchs avec les lions du Cameroun. En prenant sa retraite internationale, il a remi la faute sur le nouveau coach des Lions qui n’a pas manqué de lui répondre lors d’une conférence de presse quelques jours plus tard, comme l’avait rapporté LeBledparle.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Point de vue : Après l’« échec » de la journée d’adhésions au MRC, Wilfried Ekanga s’en prend à un « gang de malfrats »

    Point de vue : Après l’« échec » de la journée d’adhésions au MRC, Wilfried Ekanga s’en prend à un « gang de malfrats »

    Chantal Roger Tuile à Paul Biya : « Très cher Grand-Frère, ne nous laissez pas assassiner »

    Chantal Roger Tuile à Paul Biya : « Très cher Grand-Frère, ne nous laissez pas assassiner »