in ,

Célestin Djamen : « Ne vendez plus les terrains pour après crier haro sur les acheteurs »

C’est le point de vue défendu par l’homme politique sur le plateau de Club d’Elites, ce dimanche 07 mai 2023.

Celestin Djamen opinion
Djamen Célestin, Homme politique - DR

La question foncière était en débat ce dimanche 07 mai 2023 sur Vision 4. Alors que certains panélistes à l’instar de Claude Abé ont soutenu la thèse selon laquelle la propriété foncière doit demeurer l’apanage des populations autochtones, Célestin Djamen a battu en brèche ce point de vue. « Ne vendez plus les terrains pour après crier haro sur les acheteurs (…) Tous les Camerounais sont partout chez eux », clame-t-il. Le leader d’APAR déplore les tendances communautaristes qui ont pignon sur rue ces dernières années au Cameroun.

« D’où vient-il que des gens écrivent des livres sur le fédéralisme communautaire. C’est un non-sens. C’est un danger pour la République. Le communautarisme est un danger. Tant que je vivrais et de toutes mes forces, je me battrais contre cela. (…) Notre force c’est la République et non la communauté. Des gens ont voulu utiliser Vision 4 pour déverser leur bile à tendance haineuse », fustige-t-il.

Pour approfondir :   Poursuivie pour avoir écrit un livre sur les mariages forcés : ce qu'il faut retenir du procès de la jeune Marzouka Oummou Hani

Fidèle à sa position sur le sujet

Le discours du transfuge du MRC s’inscrit dans la lignée de la tribune libre qu’il a publiée il y a plusieurs jours sur les réseaux sociaux. Selon ce texte relayé par Lebledparle.com, le tribalisme au Cameroun est une fiction qui n’existe que sur les plateformes numériques. Les Camerounais dans leur vécu quotidien, s’acceptent et se tolèrent.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bessala Valere Cam 10

Ligne 94 : Valère Bessala se paie la tête de son ancien patron Amougou Belinga sur Cam 10 TV

unnamed Claude Abe

Claude Abé répond à Ludovic Lado : « Mes propos n’engagent aucunement l’UCAC »