in

Célestin Djamen : « Les enquêteurs de Facebook, souffrez que les Enquêteurs terminent leur boulot et rendent leurs conclusions »

Dans un texte publié sur Facebook, l’homme politique dénonce les procureurs et les enquêteurs des réseaux sociaux dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de l’animateur Martinez Zogo qui est encore en cours au Sed. Lebledparle.com vous propose l’intégralité du texte.

Celestin Djamen vitrine 237
Célestin Djamen, Homme politique - DR

Y’en a marre ! Stop à l’imposture juridique

Lorsque je dis que l’instruction est secrète qu’entend-je par là ? Que le juge d’instruction est le seul maître à bord jusqu’à la mise en état de l’affaire. Autrement dit ce dernier doit rendre une ordonnance de clôture. Si les indices contre l’assassin virtuel ou le présumé innocent sont suffisamment graves et concordants l’affaire passera à l’étape supérieure c’est à dire aux juges de siège. Si l’affaire est une histoire cousue de fil blanc elle sera classée sans suite évidemment.

Mais ce qu’il y a de plus important à savoir, c’est que le juge d’instruction INSTRUIT à charge et à décharge. Il examine s’il existe contre la personne mise en examen des charges constitutives d’infraction, dont il détermine la qualification juridique ou alors il constate que le dossier est tout simplement vide et là il déchargera le ou les suspects.

Il faut bien comprendre qu’en Droit, les armes de l’accusé et les instruments de la Défense doivent être respectés et consolidés, il y va du souci d’impartialité et de l’amour de la justice qui doivent guider chaque juge.

Pour approfondir :   Tribune : Achille Mbembé lance un appel international pour libérer le peuple camerounais en captivité

Or que voit-on depuis quelques semaines dans notre cher et beau continent le CAMEROUN ? Les juges et les Procureurs de Facebook se répartissent des rôles par plumage. Il y a ainsi quatre catégories de discoureurs autoproclamés :

1° Ceux qui soutiennent le principal suspect et qui sont payés pour là tâche (journalistes, journaleux, intellectuels et pseudo-intellectuels hommes d’Eglise, leaders d’opinion…etc)

2° Ceux qui soutiennent le principal suspect par affinité sociologique sans avoir été payés.

3°Ceux qui soutiennent le principal suspect par affinité personnelle ou par amitié.

4° Ceux qui font tout pour envoyer le principal suspect en Enfer par haine personnelle, haine tribale ou par règlement de compte politique en l’assimilant au résultat de la mal gouvernance et d’un système mafieux qu’ils prétendent pourri jusqu’à la moelle épinière.

Pour approfondir :   Wilfried Ekanga : « Politique sans conscience n’est que bruits de ventre »

Moi je dis ceci, qu’on déteste notre gouvernement ou qu’on adule, qu’on déteste le principal suspect ou qu’on l’adule, qu’on croit à la Justice de notre pays ou qu’on y croit plus, messieurs les Avocats, messieurs les Journalistes et journaleux facebookiens, messieurs les Procureurs et les enquêteurs de Facebook, souffrez que les Enquêteurs terminent leur boulot et rendent leurs conclusions, c’est même quoi votre problème mental ?

Célestin DJAMEN

Juriste

Président National APAR

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C Djamen Apar

Célestin Djamen : « Les influenceurs et influenceuses sont véritablement un signe de la fin des temps »

Meka Andre L

Jean Crépin Nyamsi à Luther Meka : « Il n’y a que les aveugles qui estiment que notre football fait du surplace »