in

CAN 2021 : La Gendarmerie nationale renforce son dispositif sécuritaire à Bafoussam dans la région de l’Ouest

065778b27d599bd855aa89b36cd0904b XL

Les matchs de la deuxième journée du Groupe B logé à Bafoussam ont connu une note particulière du fait des dispositions prises par les autorités de la ville le vendredi 14 janvier 2022.

065778b27d599bd855aa89b36cd0904b XL
Eléments de la Gendarmerie nationale (c) Droits réservés

De la mise à disposition de navettes gratuites entre différents points de ramassage dans la ville de Bafoussam et le stade de Kouekong par le maire de la ville, à l’assouplissement des mesures sanitaires aux entrées du stade sur instructions du Gouverneur de la Région de l’Ouest, elles visaient à permettre à la population d’assister massivement aux rencontres qui se jouent au stade de Kouekong à Bafoussam, Chef-lieu de la Région de l’Ouest.

Pour approfondir :   Tribune : Cameroun où comment entuber un peuple ?

La forte affluence au stade a donc engendré une ambiance festive. Les pandores n’ont cependant pas cédé à la liesse populaire en adaptant immédiatement le dispositif sécuritaire autour du stade afin de garantir un nouveau jour de CAN sans incident. La présence du Président de la CAF Patrice Motsepe et d’un parterre d’invités de marque a rehaussé l’éclat de cette deuxième journée de matchs de poule au stade de Kouekong.

Le guide pratique de sécurité qui continue d’être distribué gratuitement aux populations et spectateurs a permis de rassurer celles-ci sur la disponibilité de la Gendarmerie Nationale à être à leur écoute en cas de détresse, tout au long de la compétition.

Pour approfondir :   Hervé Emmanuel Nkom sur Me Ndoki : « un joueur qui critique l’organisation de son équipe, n’a plus de place dans cette équipe »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAN 2021 : Aliou Cissé dresse le bilan de ses joueurs

Mbanga : Deux des trois jeunes arrêtés pour avoir prétendument outragé le chef de l’Etat, ont été libérés