in

Cameroun : Le ministère de la défense communique sur la sortie de piste de l’aeronef de l’armée de l’air à Maroua

Le C130 sorti de piste

Suite à la sortie de piste du C130, l’aéronef de l’armée de l’air, le chef de la division de la Communication du mindef informe qu’il n’y a eu aucun blessé parmi les 96 occupants.


Le C130 sorti de piste
Aéronef C130 (c) roits Dréservés

Au moins 18 morts et 11 personnes gravement blessées dans une incursion de Boko-Haram à Ngetchewe dans la nuit du 1 au 2 Aout 2020. 

Les militaires à bord du C130H allaient pour la relève après l’attaque terroriste qui a fait 15morts et 13blessés au camp des déplacés à Nguetcheme, et l’avion est sorti de piste à l’arrivée.

Des militaires ont subi le choc de cette sortie de piste du C130H à l’aéroport de Maroua, mais il n’y a pas eu de perte en vie humaine. Seulement  « de légers dégâts matériels »… »à expertiser avec minutie », selon le communiqué du Mindef publié ce jour et signé par le Chef de la division de communication, Cyrille Serge Atonfack Nguemeo.

Pour approfondir :   Affaire Bryant Fombor : Vision 4 dénonce une campagne orchestrée pour salir l’image d’Amougou Belinga

Les blessés ont été transportés à l’hôpital de Koza et suivent des soins. « Suite à cette attaque de trop de la secte Boko Haram, hier nuit à nguetchewe dans le Mayo-Moskota, les hôpitaux viennent de recevoir plusieurs corps et blessés graves. Tout en marquant avec véhémence mon indignation, je voudrais dire toute ma proximité aux familles endeuillées », écrit Manaouda Malachie sur twitter.

Le président national du PCRN et député à l’assemblée nationale a condamné cet acte qu’il qualifie de barbare.« La barbarie a encore frappé notre pays, j’ai appris avec beaucoup d’indignation les meurtres perpétrés dans la localité de Nguetchewe par la secte Bolo Haram. Mes pensées vont aux familles des victimes et j’espère de tout cœur que justice sera faite », écrit Cabral Libii sur twitter.

Pour approfondir :   Décès de Chemuta Divine Banda : Hommages de Maurice Kamto, Cabral Libii, Grégoire Owona

La localité de Nguétchéwé, situé dans l’arrondissement de Mayo-Moskota, est une zone tristement célèbre. Elle a très souvent été la cible d’attaques de Boko Haram. C’est ici que la prise d’otage du prêtre Georges Vandenbeusch survenue le 14 novembre 2014 a eu lieu. Le 10 février 2016, un double attentat kamikaze perpétré lors d’une veillée mortuaire a occasionné la mort de six personnes et une quinzaine de blessées. La même année, quatre fidèles ont péri dans un attentat kamikaze commis dans l’enceinte de la mosquée à Nguétchéwé.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SML MRC

Sosthène Médard Lipot : « quand Maurice Kamto parle aux camerounais, il ne s’adresse pas à Jacques Fame Ndongo »

1557148676 1902

Après le retrait de Laurent Gbagbo sur la liste électorale, un groupement politique ivoirien saisit la Commission électorale