in

Cameroun : La revue de presse du vendredi 18 septembre 2020

Le 18 septembre 2020

Les élections régionales, la révolution des « abeilles » organisée par Maurice Kamto et la gestion du coronavirus dominent dans la presse quotidienne ce vendredi. Chers abonnés, vous faites bien d’être sur lebledparle.com, bienvenus à votre traditionnel exercice, dernière sortie de la semaine.

Le 18 septembre 2020
Quelque Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

La Revue du Patriote consacre lui aussi sa grande Une aux manifestions prochaines du MRC. En sa page 3, notre confrère écrit : « Le pseudo président du MRC compte mobiliser ses troupes pour le non-respect des institutions républicaines. Une véritable atteinte à la sûreté de l’État ».

En quoi est-ce que les interdictions de manifester peuvent-elles empêcher les militants du MRC à envahir les rues le 22 septembre prochain ? Une marche avec pour mot d’ordre le départ de Paul Biya peut-elle être considérée comme insurrectionnelle ? C’est les énigmes que tente de résoudre Émergence ce matin, en donnant la parole à 13 experts de la géopolitique.

Rendus à quelques jours de la date dépôt des candidatures pour les élections régionales, Cameroon Tribune indique que le week-end qui commence s’annonce « décisif » dans les quartiers généraux des formations politiques. « L’heure est à la finalisation des listes au sein des états-majors dans la perspective de leur dépôt au niveau des démembrement d’Elecam au plus tard mardi prochain », écrit le journal de Marie-Claire Nana.  

InfoMatin de ce matin nous balade dans le département du Nyong et So’o où le ministre Laurent Charles Etoundi Ngoa séjourne « en mode transparence ». Le journal de Dieudonné Mveng nous apprend ce matin que, réputé comme homme à solutions aux situations difficiles, le président de la commission départementale de réception de d’analyse des candidatures « a, une fois encore marqué les esprits » lundi dernier à Mbalmayo par « son ouverture et sa droiture ».

Le gouvernement entretien le flou dans la gestion financière du Covid-19 au Cameroun. Le constat est du journal Essingan au terme de la conférence de presse donnée le 16 septembre 2020 à Yaoundé. Dans son numéro en kiosque ce vendredi, le journal indique qu’en l’absence du ministre de la Santé qui s’est fait représenter et du ministre des Finances qui n’était plus convié, le porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi et ses co-panélistes n’ont pas livré la moindre information relative à la gestion du fond du coronavirus durant les 6 derniers mois.  

Luc Messi Atanga, Maire de la Ville de Yaoundé est accusé de s’arroger des pouvoirs indus sur la police municipale et la gestion des territoires, en violation du Code général des collectivités territoriales décentralisées. C’est un dossier à lire dans Le Messager.

Réalités Plus répond à Me Alice Nkom qui dans une correspondance, interpellait Chantal Biya sur la prise en charge l’épouse de l’ancien président Camerounais. Selon le quotidien de Paul Nguoaré Kindi, « Germain Ahidjo n’a pas faim et ne s’est jamais plaint ». Dans la foulée, notre confrère soutient : « il faut arrêter ses manipulations qui visent à opposer l’ex-première dame au président Paul Biya, pour rien. À 75 ans, Alice Nkom devrait penser à sa vieillesse, au lieu de participer aux campagnes de déstabilisation du Cameroun qui lui a tout donné. Elle doit officiellement demander pardon à Germaine Ahidjo… », peut-on lire.

Merci d’avoir été avec nous durant toute la semaine. Excellent week-end et à lundi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Bitjaga et Ayissi

    Parfait Ayissi, Albertine Bitjaga et 40 autres personnes licenciés de Vision4

    hqdefault Abertine bitjaga

    Albertine Bitjaga réagit à son licenciement de Vision 4