in

Cameroun : La revue de presse du mardi 19 janvier 2021

Le 19 janvier 2021

Chers abonnés bonjour ! Au menu des journaux parus dans les kiosques ce matin au Cameroun, le Championnat d’Afrique des Nations, l’affaire Seidou Mbombo Njoya à la Fecafoot, le coronavirus, la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, voire le conflit entre le ministère des Poste et Télécommunication et la Cameroon Telecommunication. Chers abonnés, bienvenus à la revue de presse !

Le 19 janvier 2021
Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Ouvrons cet exercice ce matin avec le quotidien InfoMatin de Dieudonné Mveng qui explique dans sa parution en kiosque qu’à la suite de l’attaque du 6 janvier 2021 du convoi du préfet de la Mezam, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji effectue depuis vendredi dernier, une visite de travail dans cette partie du pays. Dans sa chemise, le Minat est porteur « du message de condoléances, d’encouragement et de paix du chef de l’État ». Cette visite du patron du commandement territorial lui a également permis, apprend-on dans les colonnes d’InfoMatin, d’évaluer la situation sécuritaire dans le Nord-Ouest. De cette évaluation, il en ressort que « la situation est sous contrôle ».

À la veille du coup d’envoi du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), qui a débuté au Cameroun le 16 janvier dernier, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annulé l’élection de 2028 qui avait conduit Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Le Jour s’est rapproché des présidents des clubs qui disent leurs inquiétudes face à cette instabilité qui règne au sein de l’instance faitière du football camerounais. Le quotidien bleu d’Haman Mana fait savoir certains se sont rendu hier au siège de la fédération pour rencontrer « le président déchu ».

Pour approfondir :   Bertoua : Six individus interpellés en possession de trois squelettes humains destinés à être vendus à 42 millions de FCFA

La même actualité est traitée différemment dans les colonnes de Le Messager. À sa Une, le journal titre : « Seidou Mbombo Njoya wanted ». Selon le récit de ce confrère, les présidents des clubs, irrités de la décision de la FIFA de maintenir l’exécutif déchu à la tête de la fédération, exigent sans concession, le départ de ce dernier.  

Retrouvons également dans les kiosques ce matin, le bihebdomadaire L’Étudiant qui reconstitue ce matin, le film du match d’ouverture du CHAN Total 2020 qui a opposé le Cameroun au Zimbabwe le 16 janvier 2021 au stade Omnisport Ahmadou Ahidjo. Pour cette première sortie, commente le journal de Boris Landry Kouekam, le coach Martin Ndtoungou Mpile, bien qu’il n’a pas aligné d’entrée de jeu Yannick Ndjeng, pièce maîtresse du groupe, a réussi à s’imposer difficilement avec la réalisation de Salomon Charles Banga, l’unique de la rencontre en seconde période.

« Les Lions qui rien, Seidou Mbombo Njoya qui pleure », c’est le titre de L’Essentiel du Cameroun qui résume l’audience entre le chef de l’État et le patron de la FIFA, le sacre des Lions A’ et la déchéance de Seidou Mbombo Njoya à la Fecafoot. En page 3 de son numéro 327 du 18 janvier notre confrère écrit : « démarrage du CHAN 2020 en fanfare pour Paul Biya honoré par un maillot offert par le président de la FIFA, une belle victoire des Lions indomptables face au Zimbabwe, Seidou Mbombo Njoya lui n’est pas à la fête après l’annulation de son élection à la présidence de la Fecafoot par le Tribunal arbitral du Sport ».

Faustin Njikam avec sa Tribune d’Afrique s’est penché ce matin sur la gestion du Covid-19 dans la région de l’Est. Dans une interview exclusive que vous lirez dans les colonnes du journal, le délégué régional de la Santé dans ladite région, Désiré Anicet Mintop, fait le point sur la gestion de la crise du coronavirus au moment où l’on annonce avec insistance un regain de la pandémie. De même, il lève un pan de voile sur les procédures de la gestion des fonds Covid-19 dans la région du Soleil levant et apporte des éclairages sur le nouveau déploiement du personnel de santé dans cette partie du pays.

Expression Économique en page 9, alerte que 77 entreprises camerounaises sont interdites de soumissionner aux marchés publics. « Elles figurent dans la liste noire des prestataires ayant abandonné les contrats d’exécutions de divers chantiers et infrastructures », peut-on lire.

Selon Mutations arrivé à notre rédaction ce matin, les enseignants des universités d’État du Cameroun menacent de battre le pavé dès le 25 janvier prochain si l’allocation à la recherche n’est pas payée. Vous retrouverez dans le journal, la réaction du ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo.

Merci chers abonnés… à demain !

 

{module Revue de presse sponsor}


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

140552516 1310785562631454 3111069399317923164 n

Un homme assassiné et jeté dans un puits d’eau à Douala

2977f59c4e7c0a2b7d02f970057243dc5e7330eb

Le Cameroun sollicite l’expertise gabonaise pour lutter contre le trafic d’ivoire