in

Cameroun : La revue de presse du jeudi 21 janvier 2021

Cameroun : La revue de presse du jeudi 21 janvier 2021

Chers abonnés bonjour et bienvenus à la revue de presse, édition de ce jeudi 21 janvier 2021. Ce matin, l’actualité en kiosque est dominée par la sortie de Paul Atanga Nji au terme d’une réunion sécuritaire présidée dans la région de l’Ouest, la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, et bien d’autres sujets qui font bouger le quotidien des Camerounais. Nous vous faisons ici, l’économie de toutes ces informations.

Cameroun : La revue de presse du jeudi 21 janvier 2021
Les Unes en kiosque ce matin (c) Droits réservés

Notre chemise s’ouvre sur l’hebdomadaire d’informations et d’analyses économiques, Cameroon Business Today. Dans son numéro de cette semaine, on parle des projets de la reprise dans les secteurs de l’agriculture, infrastructure, énergie… en ce qui concerne les régions en crise notamment les deux régions anglophones et celle de l’Extrême-Nord dont « la reconstruction est en bonne place ». Selon notre confrère, les infrastructures et la production sont des principaux secteurs porteurs de croissance et d’emploi. Ils représentent 74 % du Budget d’investissement public.

Émergence dans sa publication du jour, fait savoir que le nouveau secrétaire d’État américain Antony Blinken affiche déjà ses inquiétudes quant à la gestion de la crise anglophone au Cameroun.

La Voix du Centre parle de la Société civile des Arts audiovisuels et photographiques (Scaap) qui « nargue Bidoung Mkpatt », ministre des Arts et de la Culture. À en croire les arguments avancés par notre confrère, cette société qui depuis sa création il y a 16 ans n’a jamais présenté le moindre bilan certifié conformément aux statuts, vit dans le cafouillage et la tourmente depuis plusieurs mois.

Défis Actuels nous apprend pour sa part que l’État du Cameroun vient de se doter d’un centre de développement numérique. Cette infrastructure qui sera opérationnelle dans trois mois ambitionne de soutenir le développement de l’écosystème entrepreneurial numérique camerounais. L’interview exclusive du ministre des Postes et Télécommunication est aussi à lire dans les colonnes du journal de François Bambou.

Diapason est lui aussi en kiosque et renseigne dans ce numéro qu’il y aurait une « dissonance » autour des 15 % du budget de la dotation générale de la décentralisation. En effet, indique notre confrère, lors du lancement officiel du budget 2021 par le ministre des Finances à Ebolowa dans la région du Sud, ce dernier a expliqué ce qui sera fait pour les collectivités territoriales décentralisées. En réaction, le patron du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale, l’honorable Cabral Libii a émis les réserves quant aux 15 % alloués aux communes. Retrouvez également dans cette édition de Diapason, les dates clés de l’exécution du budget 2021 en page 3.  

La pression des réfugiés centrafricains dans la région de l’Est préoccupe le quotidien à capitaux publics, Cameroon Tribune. Le journal de Marie-Claire Nana note que suite à la dégradation de la situation sociopolitique et sécuritaire en République centrafricaine, les déplacés affluent dans les villes de Garoua Boulaï, qui a vu arriver pas moins de 4500 personnes supplémentaires. « Une charge que l’État du Cameroun s’emploie à gérer avec l’appui des organisations humanitaires », peut-on lire.

« Paul Atanga Nji menace les chefs traditionnels de la région de l’Ouest à Bafoussam », titre le quotidien Le Jour. À en croire notre confrère, le ministre de l’Administration territoriale a tenu une séance de travail « houleuse » avec certaines autorités traditionnelles de cette région. De retour de Bamenda où il est allé évaluer les mesures prises pour conjurer la crise sécessionniste dans le Noso, Paul Atanga Nji a fait escale dans le chef-lieu de la région de l’Ouest. « Il a tenu une réunion restreinte avec les préfets des huit départements. Mais avant, dans la matinée, il a eu une séance de travail avec environ 60 chefs supérieurs (de premier et deuxième degrés) de la région, dont le sultan-roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya et Jean Rameau Sokoudjou de Bamendjou, parmi les figures les plus marquantes », les conclusions de ces travaux sont à lire dans Le Jour de ce jour.

Chers abonnés, c’est ici que prend fin notre aventure matinale. Merci de la confiance renouvelée. À demain…

 

{module Revue de presse sponsor}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Après les accusations de sorcellerie du Zimbabwe, la CAF ouvre une enquête contre le Cameroun

    Après les accusations de sorcellerie du Zimbabwe, la CAF ouvre une enquête contre le Cameroun

    CHAN2020 – Martin Ndtoungou : « Jacques Zoua souffre d’un problème musculaire »

    CHAN2020 – Martin Ndtoungou : « Jacques Zoua souffre d’un problème musculaire »