in

Cameroun : La revue de presse de ce mardi 30 juin 2020

Le 30 juin 2020

Chers abonnés de la revue de la presse, bonjour ! L’actualité en kiosque au Cameroun ce matin est diversifiée. De la reconstruction des régions anglophones, à l’insécurité grandissante dans le pays, passant par l’affaire Ernest Obama, nous vous proposons les quelques journaux arrivés à notre rédaction ce matin.


Le 30 juin 2020
Quelque Unes en kiosque ce matin (c) Droits réservés

À la manette du train de reconstruction des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest dévastées par la crise sécuritaire, le quotidien Mutations en kiosque ce mardi parle de Paul Tasong comme étant « le chevalier du labyrinthe ». Alors que le ministre délégué auprès du Minepat a posé les bases de la fondation de ce plan de reconstruction dans la capitale de la région du Sud-ouest, notre confrère examine la faisabilité de cette action dans un contexte où la crise tarde à s’estomper définitivement.  

« L’opposition dans le viseur du pouvoir », c’est le titre qui fait la Une du journal Le Messager dans sa publication de ce mardi. Le journal justifie son titre en indiquant qu’une note de renseignement tournant en boucle, «accuse un commando ambazonien, les leaders du MRC au pays et à la diaspora de faire exploser des bombes dans certains points de la capitale».

La Flèche d’Afrique nous apprend dans son numéro en kiosque que l’exploitation forestière est un «secteur essentiel pour le Cameroun». Selon le journal, le Cameroun doit réduire, sinon stopper net, l’exploitation de ses forêts, car, apprend-on «ce secteur a encore de beaux jours devant lui, avec 4% de contribution au PIB après les hydrocarbures».

L’affaire Ernest Obama continue de faire parler la presse. Libéré le 25 juin dernier, après 7 jours de détention au secrétariat d’État à la Défense, l’hebdomadaire La Cible nous apprend que cet acte « d’humaniste » constitut désormais une source d’humiliation pour les détracteurs de Jean-Pierre Amougou Belinga, patron du Groupe L’Anecdote.  Par médias interposés ainsi que dans les réseaux sociaux, « le PDG du Groupe L’Anecdote est la cible de plusieurs critiques. L’homme est brocardé d’une part par ceux qui veulent lui régler les comptes, et d’autres part par des personnes jalouses », fait constater le journal de Serges Michael Abena dans son numéro 4 de ce 30 juin 2020.  

Pour approfondir :   Assemblée parlementaire ACP-UE : Les députés désapprouvent les accusations de certains pays étrangers contre le Cameroun

Tribune d’Afrique revient lui aussi sur cette actualité et présente Jean-Pierre Amougou Belinga comme un « PDG au cœur d’or ». Comme éléments d’argumentation, le journal de Faustin Njikam renseigne que ce dernier est à la tête de l’un des plus importants « empires médiatiques en Afrique noire. Cet homme d’affaires « brille » et par son « humanisme et son altruisme » envers les plus pauvres. Ainsi présenté, Tribune d’Afrique se propose ce matin de faire la lumière sur « un républicain à la main généreuse ».

Chers abonnés merci de nous avoir visités. Portez-vous bien et à demain, s’il plait à Dieu !

Pour approfondir :   Cameroun : Les patrons de presse veulent faire pression aux pouvoirs publics

{module Revue de presse sponsor}


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bell Biya

Bell essaie une dernière fois de justifier ses propos sur l’alternance, «c’est en croire que nous allons à l’école pour rien»

Cabral et Koupit

Cameroun : Cabral Libii et Koupit Adamou réclament leurs voitures de fonctions à l’État