in

Cameroun : La revue de presse de ce lundi 13 janvier 2020

Cameroun : La revue de presse de ce lundi 13 janvier 2020

Chers abonnés bonjour et bienvenus à la revue de presse quotidienne avec votre journal Lebledparle.com. Comme tous les matins de lundi à vendredi, visitez avec nous, l’essentiel des informations parues dans la presse au Cameroun.

Cameroun : La revue de presse de ce lundi 13 janvier 2020
Les unes en kiosque ce matin

Ce matin, nous commençons avec le quotidien bilingue Cameroon Tribune.

Cameroon Tribune en kiosque ce matin revient sur la cérémonie de présentation des vœux, des épouses des membres du corps diplomatique et des épouses des membres des corps constitués nationaux à la première dame, Chantal Biya. C’est avec beaucoup de poésie que le quotidien bilingue gouvernemental décrit cette cérémonie qui s’est tenue vendredi dernier au palais de l’Unité. Cette ambiance « chaleureuse et colorée » est à revivre de la page 8 à la page 13.

Intéressons-nous à la récente grève des docteurs PhD recalés au dernier recrutement des enseignants dans les universités d’État du Cameroun. La Voix du Centre qui revient sur cette information ce matin nous révèle que cette opération conduite par le ministre de l’Enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo a été « entaché par de graves irrégularité ». Du coup, le journal La Voix du Centre en kiosque ce matin, écrit à sa Une : « Fame Ndongo, le ministre des tares et du faux académique ».

De l’Enseignement supérieur, au port autonome de Douala, avec le journal Mutations. Dans sa parution de ce matin, le quotidien de la rue de l’aéroport nous indique que le groupe français Bolloré qui a été évincé du port de Douala a produit un communiqué dans lequel il oriente les clients vers le port de Kribi dont il gère encore le terminal à conteneurs. Une situation que journal de Georges Alain Boyomo en kiosque qualifie de « Guère de trêve ».

Le Messager dans sa livraison de ce matin, parle plutôt de « lobbying », quand il évoque les dernières rencontres entre Maurice Kamto et certains cadres de l’Administration Trump (Tibor Nagy, Karen Bass). Le quotidien de feu Pius Njawé propose de revenir ce matin, sur les dessous du tête-à-tête entre le leader du MRC et Tibor Nagy.

Pour l’Épervier de Léopold Clovis Noudjio, cette rencontre est une « conspiration contre la patrie, un pacte de sang contre le Cameroun ». Dans la foulée, le quotidien l’Épervier alerte que « le Cameroun ne se gère pas aux États-Unis. Le président élu réside au Palais de l’Unité. Les rencontres à l’étranger ne servent à rien », peut-on lire dans ce quotidien.

La même information revient à la Une du journal La Veuve. Pour ce dernier, « Maurice Kamto est un assassin politique », par ce titre, La Veuve soutien que le président du MRC « continue de négocier avec le colon américain Tibor Nagy, l’embrasement du Cameroun. Ces deux terroristes, complices des Ambazoniens, sont déterminés à déstabiliser le Cameroun au prix du Sang », révèle notre confrère en sa page 3 dans son numéro 138 paru ce matin.

« L’UDPC recadre le MRC », c’est le titre qui fait la Une du journal Le Soir d’Armand Mbianda. Notre confrère indique que « suite aux déclarations du président du MRC, selon lesquelles on ne peut être fonctionnaire et militer pour un parti d’opposition, Monsieur Essengue Okala, président du l’UDPC est en poste au ministère des Finances et challenge le RDPC », parti au pouvoir.

On reste au ministère des Finances avec le journal L’Indépendant. D’après le récit que nous propose le journal de Max Panjo en kiosque ce matin, « Des sources concordantes mettent à nu vaste réseau de tripatouillages des rappels sur solde, avancements, et autres pensions », écrit notre confrère avant de signaler qu’une information « judiciaire ouverte épingle une centaine de fonctionnaires qui siphonnait le Trésor public, avec des complices internes ».  

Toujours au MINFI cette fois-ci avec Le Financier d’Afrique. Le journal de Boniface Tchuenkam renseigne ce matin que le ministre des Finances, Louis Paul Motaze a normalisé « les contrôles fiscaux dans les entreprises ».

Le président de la CAF arrive au Cameroun avec une délégation d’inspecteurs dans le but d’évaluer les chantiers et trancher la question d’un éventuel changement de date de la CAN 2021 au Cameroun. Ce matin du 13 janvier 2020, le magazine hebdomadaire Défis Actuels revient sur les dessous de cette visite d’Ahmad Ahmad au pays.

Le double scrutin législatif et municipal barre la Une du trihebdomadaire Essingan. Selon le journal, sur instruction du président de la République, tous les gouverneurs des régions seront en conseil de sécurité ce lundi 13 janvier 2020 à Yaoundé. Une assise qui permettra d’élaborer un de sécurisation pour un bon déroulement du scrutin dans les dix régions du pays.

Le journal d’Expression anglaise The Guardian Post paru ce matin indique que le Chairman du SDF, Ni John Fru Ndi soupçonne le RDPC d’être de connivence avec les sécessionnistes pour frustrer ses candidats engagés aux élections dans le Nord-ouest.   

Le journal Panafricain Jeune Afrique arrivé à notre rédaction ce matin propose une enquête exclusive sur l’avenir politique de Guillaume Soro. Lui qui est soupçonné par le pouvoir d’Abidjan menées séditieuses, l’ancien président de l’Assemblée nationale est désormais visé par un mandat d’arrêt international et contraint à l’exil.

Merci fidèles abonnés de nous visiter tous les matins. C’était tout pour ce matin, prenons rendez-vous demain pour une autre sortie. Bon début de semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Kemi Seba : Après le Burkina Faso, le leader d'Urgences Panafricanistes est indésirable au Mali

    Kemi Seba : Après le Burkina Faso, le leader d’Urgences Panafricanistes est indésirable au Mali

    Père Lado : « Au Cameroun, le diable a élu domicile dans nos palais transformés en night-club »

    Père Lado : « Au Cameroun, le diable a élu domicile dans nos palais transformés en night-club »