in

Cameroun: Fin des travaux de la pose du câble sous-marin à fibres optiques entre le Cameroun et le Brésil

fibre-optic.jpg

L’ouvrage est estimé à  200 milliards FCFA, et financé à 75% par Eximbank of China.

fibre-optic.jpg

Le chantier de pose du câble sous-marin à fibres optiques entre le Cameroun et le Brésil, le South Atlantic Interlink (SAIL) a «été accompli avec succès depuis le 4 août 2018, suite à l’installation des derniers équipements de raccordement. » renseigne le communiqué signé du directeur général de la Cameroon Telecommunications (Camtel, société publique), David Nkoto Emane.

L’accomplissement dudit chantier consacre ainsi la connexion du pays et de l’Afrique entière au reste du monde, à travers 6000 kilomètres d’une infrastructure à très haut débi.

L’infrastructure est constituée de 4 paires de fibre de 32 térabits par seconde de capacité, pour une durée de vie de plus de 25 ans.

 Débutée voici 3 mois à partir des côtes camerounaises, la pose du câble sous-marin a été effectuée par l’opérateur chinois Huawei Technologies qui a pu déployer tous les équipements prévus dans le contrat de prestation.

Les premiers tests réalisés sur le câble installé sont concluants selon le Directeur Général de CAMTEL. Celui-i rassure d’ores et déjà quant à la qualité de l’interconnexion entre Kribi (Cameroun) et Forteleza (Brésil).

Il reste, selon la Camtel, à parachever les dernières actions pour l’exploitation effective de l’infrastructure, consistant à terminer les essais techniques de transmission et d’interconnexion, et à démarrer les activités du centre de gestion et de supervision du SAIL, en construction dans la cité balnéaire de Kribi, ainsi que celles du centre de stockage et de traitement des données («data») installé à Zamegoué, dans la banlieue de la capitale, Yaoundé.

Pour approfondir :   Cameroun : Rumeur d’un gros cambriolage à la CRTV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Celestin Bedzigui2

Célestin Bedzigui: « Pour avoir pris la défense d’Akere Muna sur Vision 4, j’ai été déclaré persona non grata»

Pr Boyomo

Cameroun: Laurent-Charles Boyomo échappe à un lynchage populaire