in

Cameroun: Laurent-Charles Boyomo échappe à un lynchage populaire

Pr Boyomo

Le directeur de l’ESSTIC de Yaoundé n’oubliera pas de si tôt son séjour du vendredi 07 septembre 2018 à Mbang, une commune du département de la Kadey, dans la Région de l’Est.


Pr Boyomo
Laurent-Charles Boyomo à Mbang – DR

En sa qualité de Président du Conseil d’administration de la Société forestière et industrielle de la Doumé (SFID), il a été violemment pris à partie par les employés de cette structure.

A l’origine, les employés de cette entreprise du groupe français Rougier, étaient mécontent face au traitement à eux accordé, notamment des impayés au niveau de leur salaire.

Lors de la rencontre avec entre Laurent-Charles Boyomo et ces employés, les discussions ont tourné court. Ces derniers exigeant le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaire et leurs droits sociaux.  Ce sont  près de 400 employés qui avaient été mis en congé technique pour 3 mois renouvelable et qui ont organisé une grève pour revendiquer leurs droits après de longues attentes.

Pour approfondir :   Média : Jean Bruno Tagne pourrait traîner en justice Canal 2 International

Durant cette réunion, apprend Lebledparle.com la direction et conseil d’administration qui a cru bon de faire partager 11 millions de FCFA aux employés a reçu une protestation immédiate des employés qui trouvaient le montant minable.

Les services de sécurité ont réussi à exfiltrer le PCA qui a été conduit à la brigade de gendarmerie de Mbang

Pour rappel, la SFID, au départ, filiale du groupe français Rourgier, avait effectué depuis le mois de mars 2018, un dépôt de bilan en France. L’entreprise a été par la suite rachetée courant juillet par la Société de distribution nouvelle d’Afrique (Sodinaf), contrôlée par le Camerounais Fabrice Siaka.

Pour approfondir :   Auréole Tchoumi : « Franck Biya montre le visage de quelqu'un qui est prêt à prendre les rênes du pays »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fibre-optic.jpg

Cameroun: Fin des travaux de la pose du câble sous-marin à fibres optiques entre le Cameroun et le Brésil

Issa Meeting

En meeting à Garoua, Issa Tchiroma lance: « Si Biya n’était pas tolérant, Tchiroma serait aujourd’hui six pieds sous terre »