in

Cameroun : Deux individus se passant pour des correspondants de la CRTV et Canal 2 International mis aux arrêts dans le Moungo

Correspondants

Deux individus âgés d’environ quarante ans chacun, ont été mis aux arrêts par les éléments de la gendarmerie du Mongo alors qu’ils officiaient jusque-là en qualité de correspondants de la Crtv et de Canal 2 International dans la ville.

Correspondants
Les deux pseudo-correspondants de la CRTV et  de Canl  2 dans le Moungo,  capture photo, Lebledparle.com

Des individus rusés…

Deux individus vêtus tels des journalistes sur le terrain et l’un d’eux tenant une caméra en main. C’est l’image que diffuse la chaine à capitaux privés Canal 2 international dans son édition du 19h 50 ce 26 décembre 2019.

En effet, les deux quadragénaires qui sont présentés à la presse se passent pour les journalistes travaillant comme correspondants de Canal 2 et de la Cameroon RadioTelevision (CRTV) dans le département du Moungo, région du Littoral.

Le mode opératoire des pseudo-correspondants

Selon nos confrères, le cœur de cible de ces hommes rusés est centré sur les autorités administratives et les chefs d’établissements.  Une fois sur le terrain, ils agissent à travers une manœuvre qu’ils appellent la patrouille et n’hésitent pas au passage de raquêter les citoyens tant il est vrai que la chèvre broute là où elle est attachée.

Pour approfondir :   Yaoundé : Quatre voleurs d’un bébé de cinq mois aux arrêts

Comment ont-ils pu être interpellés ?

Après la descente dans les services du procureur de Nkongsamba le 19 décembre, ils ont poursuivi chez le Sous-préfet de Bari Bakem, chez le proviseur, le sous-préfet de Melong.

Ici, Ils vont plutôt présenter les badges de ABK Radio, Equinoxe, Afrique Media et Afrique magazine en lieu et place de ceux de de la CRTV et de Canal 2 International, médias dont ils se disaient correspondants.

Mis aux arrêts par la compagnie de gendarmerie du Moungo Nord pour besoin d’enquêtes, ils y ont passé quatre jours en garde à vue puis envoyés à la prison centrale de Nkongsamba ce jeudi 26 décembre.

Pour approfondir :   Turquie : Nouveau rebondissement dans le dossier Vincent Aboubakar !

Force à la loi pour donner une issue à cette affaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genarmes Log

Cameroun : Surpris en pleins ébats sexuels avec un garçon de 14 ans, un homme risque la mort par la justice populaire à Douala

pad dla

Cameroun : Le Port Autonome de Douala annonce le départ défintif de Bolloré