in

Cameroun – Assemblée Nationale : Cavaye Yéguié Djibril taitre le Député SDF Joseph WIRBA de « maquisard »

Wirba et Cavaye

Joseph Wirba a fait sa réapparition contre toute attente hier mercredi à l’Assemblée nationale et a eu des échanges violents avec Cavaye Yéguié Djibril le président de la chambre basse du parlement.


Wirba et Cavaye
Cavaye Yéguié Djibril et Joseph WIRBA – capture d’écran

Le député Sdf du Bui (région du Nord-ouest) refait ainsi surface, après avoir manqué la session de mars 2017, alors que certaines informations l’annonçaient en fuite à l’étranger.  Assis à sa place au sein de l’hémicycle il a suivi avec beaucoup d’attention les débats en rapport avec la réorganisation du fonctionnement du Conseil Economique et social. « Wirba is back », ce sont les premiers mots qu’il a prononcés lorsque la parole lui a été donnée par Cavayé Yeguié Djibril, président de l’Assemblée nationale. Voulant lui retirer la parole, le député Wirba s’y est fermement opposé. « Monsieur le président, je veux parler », a-t-il dit.

Après l’émission d’un mandat d’arrêt émis contre lui, alors que son immunité parlementaire n’avait préalablement pas été levée, il dit avoir écrit à  deux reprises au président de l’assemblée nationale (PAN) pour avoir sa protection, ce qui n’a pas obtenu, d’ailleurs Cavaye lui rappelle  qu’un mandat d’arrêt a été déposé contre lui. « Monsieur Cavayé Yeguié Djibril, je vous ai écrit à deux reprises sollicitant votre protection, jamais, vous ne m’avez répondu. Tout au contraire, vous m’avez demandé de revenir tout en sachant qu’il y avait un mandat d’arrêt du délégué général à la sureté nationale contre moi. Vous n’avez pas levé le petit doigt. Expliquez moi dans quelle circonstance, il est possible qu’un représentant du peuple puisse être interpellé ou menacé dans les conditions que j’ai vues par le Délégué général à la Sureté nationale alors même que les députés bénéficient d’une immunité », a-t-il assené au PAN.

Pour approfondir :   Dieudonné Essomba tance encore les « pseudo-intellectuels » qui soutiennent que la guerre de sécession est une affaire militaire

Cavaye Yeguie Djibril qualifie l’honorable Joseph WIRBA de maquisard. L’honorable WIRBA sur un ton calme et apaisé lui rétorque d’aller dire à celui qui a mandaté qu’on l’arrête de venir le faire où il se trouve à l’assemblée nationale. « A tous ceux qui voulaient m’arrêter, dites leur que je suis de retour, dites leur de venir m’arrêter… J’ai vécu trois mois dans la brousse comme un animal », a ajouté Joseph Wirba.

En novembre 2016, au plus fort de la crise dite anglophone ayant secoué lesdites régions, Joseph Wirba avait pris la parole en session plénière pour critiquer vertement l’attitude du gouvernement, qui semblait minimiser l’ampleur de la crise et la « pertinence » des revendications des populations de ces zones. Il a ouvertement pris fait et cause pour les sécessionnistes du Nord-ouest et du Sud-ouest.  Le député Sdf du Bui a été absent lors de la session parlementaire de mars. Certaines informations l’annonçaient en fuite hors du pays. 

Pour approfondir :   Cameroun : Paul Biya a reçu le Cardinal Pietro Parolin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

hugo broos confecup 1

Coupe des confédérations – Hugo Broos : « Nous devons gagner pour préserver nos chances de qualification »

Fabrice Ondoa New

Fabrice Ondoa : « Nous avons trop respecté le Chili »