in

Cameroun : Célestin Djamen démissionne du SDF

Djamen Celestin

Dans une note d’information signée ce mercredi par le Ministre du shadow cabinet du sdf en charge de l’information et des médias, ce mercredi 8 août 2018, LeBledparle.com a appris la démission de Célestin Djamen des rangs du Social Democratic Front (SDF).


Djamen Celestin
Djamen Célestin – DR

Dans cette note d’information qui confirme la démission de Célestin Djamen, le premier parti de l’opposition prend acte du départ de son ancien militant qui s’est fait dans un média de la place que le rédacteur n’a pas nommé. D’après l’adjoint au Maire de Douala 2e, « Les motifs invoqués pour tenter de justifier son acte sont d’une vacuité affligeante ». Et comme tel, il a fait une mise au point du militantisme de Djamen au sein du parti leader de l’opposition. « La vérité sur son parcours au sein du Sdf mérite d’être restituée afin que nul n’en ignore. Réhabilité dans le parti après son exclusion du SDF en France, il s’inscrit à la circonscription électorale de Douala 1er après son retour au Cameroun. Il est par la suite coopté au poste de Secrétaire national aux droits de L’Homme et des Peuples – poste nouveau resté vacant après le Congrès de 2012. Au cours du Congrès de 2018, il se présente au poste de 4ème Vice-Président national du parti. Du fait du non-paiement des cotisations statutaires – condition sine qua none pour être investi – la Cellule des Conseillers, en conformité avec les statuts du parti, a pris la décision d’invalider son dossier de candidature. Depuis lors il milite à la base et n’a aucune responsabilité dans la cellule, dans la circonscription électorale, au sein du bureau régional, au sein du Comité exécutif national encore moins dans la campagne présidentielle du candidat. Aucune structure ne saurait par conséquent être affectée par son départ », retrace Jean Robert Wafo.

Pour approfondir :   Tournoi qualificatif JO 2020 : Jean-René Akono sélectionne 14 Lionnes de volleyball

Le départ de Célestin Djamen par voie médiatique ne cadre pas avec les us et coutume du parti de Ni John Fru Ndi. « Au-delà de ce que la démission de M. Célestin Djamen participe d’un choix de convenance personnelle, il y a lieu de relever que le militantisme exemplaire au sein du Sdf commande de déposer la lettre de démission préalablement dans la structure à laquelle on appartient et dans laquelle on milite », indique Jean Robert Wafo. Il faut donc que le démissionnaire se conforme à cette disposition en actant sa démission par une note. « Le Sdf prend acte de la démission par voie médiatique et avec effet immédiat de M. Célestin Djamen et attendons de recevoir sa lettre de démission formelle, conformément aux prescriptions statutaires du parti », conclut-il.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du mardi 27 avril 2021

Cette démission de Djamen intervient après la démission d’Abel Elimbi Lobé. Le Conseiller Municipal de Douala 5 a démissionné en 2016, après la réélection contestée de Jean Michel Nitcheu comme président régional du SDF.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Joakim noah

USA : Joakim Noah s’échange en pleine rue à Santa Monica [Photos]

Bring back Our Internet1

MTN Cameroun dément la rumeur: NON ! Il n y aura pas de coupure d’internet pendant l’élection du 07 octobre